Soupçons d'emplois fictifs: Marine Le Pen entendue par les juges

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Soupçons d'emplois fictifs: Marine Le Pen entendue par les juges

Publié le 17/04/2019 à 20:41 - Mise à jour à 20:42
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Marine Le Pen s'est rendue ce mercredi 17 au tribunal de Paris. Elle a été entendue par des juges dans le cadre de l'enquête sur les emplois fictifs présumés d'assistants d'eurodéputés du Rassemblement national (FN au moment des faits).

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen s'est présentée ce mercredi aux juges chargés de l'enquête des emplois fictifs présumés du RN au Parlement européen.

Elle est arrivée au tribunal de Paris en début d'après-midi et a contesté les faits qui sont reprochés à son parti.

Dans cette affaire, elle est elle-même mise en examen pour détournements de fonds publics: elle est soupçonnée d'avoir rémunéré sa cheffe de cabinet, Catherine Griset, ainsi que son garde du corps en utilisant son enveloppe de députée européenne entre 2009 et 2016.

A voir aussi: Jean-Marie Le Pen accuse ses pairs à Strasbourg de rester "muets" face à l"invasion" migratoire

Elle est aussi suspecté d'avoir conseillé d'autres eurodéputés de son parti (encore le FN à l'époque) de faire de même et d'engager des personnes comme assistants alors qu'ils occupaient en fait des postes au Front national, au siège du parti à Nanterre.

C'est la première fois que Marine Le Pen se présente aux juges chargés de cette affaire. Lors de précédentes convocations en juin 2017 et en octobre 2018, elle avait refusé de s'exprimer.

Elle disait vouloir attendre une décision de la Cour de cassation quant à la validité de l'enquête. La juridiction a rejeté les demandes d'annulation de l'enquête le 19 février dernier.

A lire aussi:

Européennes: Marine Le Pen veut "tout remettre sur la table" sans quitter l'euro

Le Pen compare les migrants à des éoliennes

Grand débat: Marine Le Pen n'attend "absolument rien" des annonces d'Emmanuel Macron (presse)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Marine Le Pen a été entendue pas les juges chargés de l'enquête sur les emplois fictifs du RN au Parlement européen.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-