Soupçons d'emplois fictifs au MoDem: Karine Aouadj accable Marielle de Sarnez

Soupçons d'emplois fictifs au MoDem: Karine Aouadj accable Marielle de Sarnez

Publié le 14/09/2017 à 16:42 - Mise à jour à 17:14
© BENJAMIN CREMEL / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'enquête concernant les soupçons d'emplois fictifs au MoDem suit son cours. Et ce jeudi, "Le Parisien" révèle que Karine Aouadj, ancienne assistante parlementaire de Marielle de Sarnez, aurait fait des déclarations contre son ancienne patronne devant la police.

Le MoDem est dans la tourmente. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris pour faire le jour sur les soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur le parti centriste depuis des révélations, début juin. Le Parisien révèle ce jeudi14 que Karine Aouadj, ancienne assistante parlementaire de Marielle de Sarnez, a été entendue par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

Elle aurait déclaré: "j'ai été son assistante personnelle, jamais son assistante parlementaire européenne". Elle aurait aussi dévoilé les tâches qu'elle devait accomplir pour sa supérieure, "organisation de weekends de loisirs, réservation de restaurants, de billets de train, pressing", des missions qui avaient peu de liens avec la politique.

L'actuelle présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale a répondu en assurant que c'est l'amertume qui motiverait son ancienne collaboratrice de qui elle s'est séparée au début de l'année."Ma cliente a versé des preuves par centaines du travail accompli pour chacun de ses assistants parlementaires, dont Karine Aouadj", a précisé son avocat.

Suite à des accusations d'emploi fictifs éclaboussant des membres du MoDem, François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard avaient du démissionner du premier gouvernement d'Edouard Philippe dès la fin du mois de juin. L'enquête alors ouverte et portant sur des soupçons d'escroqueries et d'abus de confiance suit son cours. Les policiers ont notamment interrogé chacun des collaborateurs des élus. L'un d'entre eux a d'ailleurs indiqué au Parisien: "ils cherchent à savoir dans quelle mesure nous pouvons remplir des missions d'ordre privé pour les élus".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Karine Aouadj a fait des révélations sur ses tâches auprès de Marielle de Sarnez.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-