Briois (FN) veut une rue Arnaud Beltrame contre l'avis de la famille

Hénin-Beaumont

Briois (FN) veut une rue Arnaud Beltrame contre l'avis de la famille

Publié le :

Jeudi 19 Avril 2018 - 15:36

Mise à jour :

Jeudi 19 Avril 2018 - 15:52
Alors que la famille d'Arnaud Beltrame refuse que les mairies Front national baptisent des rues au nom du gendarme, le maire FN d'Hénin-Beaumont a fait savoir qu'il se passerait de leur accord. "Je ne veux pas polémiquer avec sa famille, mais Arnaud Beltrame appartient à la nation toute entière!", a fait savoir Steeve Briois.
© FREDERICK FLORIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La famille d'Arnaud Beltrame a fait savoir qu'elle n'autoriserait pas les municipalités tenues par le Front national à rebaptiser une rue au nom du courageux gendarme qui s'était substitué héroïquement à une femme otage lors de l'attentat du Trèbes et l'avait payé de sa vie.

Selon l'Essor de la gendarmerie, la famille "n'autorisera pas les collectivités dirigées par le Front National à donner le nom de l’officier de Gendarmerie à une artère". "Depuis les lois de décentralisation de 1982, la dénomination d’une voie publique relève exclusivement de la compétence des communes. Le conseil municipal doit voter la proposition concernant la dénomination de la rue pour qu’elle soit effective. De toute façon, il revient à la famille du défunt d’autoriser ou non la municipalité concernée à donner le nom d’une rue", précise le mensuel des gendarmes.

Lire aussi - Arnaud Beltrame: les mairies FN ne pourront pas donner son nom à une rue

Pour autant, le maire FN d'Hénin-Beaumont a décidé de s'affranchir de la volonté de la famille du défunt. Steeve Briois souhaite baptiser "rue du colonel Arnaud-Beltrame" une voie à réaliser en centre-ville. La décision a été validée à l'unanimité par le conseil municipal.

"Je ne veux pas polémiquer avec sa famille, mais Arnaud Beltrame appartient à la nation toute entière!", a fait savoir l'édile à La Voix du Nord. Et d'ajouter que "les ayants droit n’ont pas à donner leur accord" sur des dénominations de rues. 

La question se pose aussi pour la ville de Béziers, dont le maire Robert Ménard a été élu avec le soutien du Front national. La mairie estime toutefois que la demande de la famille ne la concerne pas. "Béziers n’est pas une ville Front national. Robert Ménard, le maire, n’est pas membre du Front national. Nous avons une majorité d’union des droites. Donc, nous ne sommes pas concernés par cette annonce de la famille du colonel Beltrame", ont répondu les autorités locales à France 3 Occitanie.

Le problème se pose aussi à Orange où la mairie est dirigée par Jacques Bompard, fondateur de Ligue du sud, un parti d’extrême droite. "L’impasse de Verdun" devait aussi être renommée en "rue du colonel Arnaud Beltrame". 

Le colonel Arnaud Beltrame "rejoint aujourd'hui le cortège valeureux des héros qu'il chérissait", avait déclaré le chef de l'Etat le 28 mars lors de l'hommage national qui a été rendu à l'officier, assurant que "sa mémoire vivra", "son exemple demeurera". 

 

Steeve Briois baptisera une rue du nom d'Arnaud Beltrame malgré le refus de la famille.

Commentaires

-