Stéphane Le Foll: les départementales, "une bataille contre le Front national"

Préparatifs

Stéphane Le Foll: les départementales, "une bataille contre le Front national"

Publié le :

Mercredi 04 Mars 2015 - 08:35

Mise à jour :

Mercredi 04 Mars 2015 - 10:29
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement était ce mercredi l'invité de France Info. Il a exhorté les électeurs de gauche à voter pour le PS dès le premier tour lors des élections départementales.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :
-A +A

Pas de "solution magique" contre le chômage selon François Hollande

"C'est vrai qu'il n’y a pas de solution magique car il faut attaquer le front du chômage sur plusieurs côtés, avec les emplois aidés ou  sur l'aspect économique avec le pacte de responsabilité".

 

Les élections départementales et le vote FN

"Il n'est pas question de faire disparaître les départements, il va y avoir une clarification".

"L'enjeu est de se mobiliser, il va falloir agir au niveau local.  Et il y a un enjeu de savoir si dans 400, 500 ou 600 cantons, la gauche peut être au second tour. C'est une bataille contre le Front national donc il faut aller voter le 22 mars".

 

Ces écologistes qui refusent l'alliance avec le PS pour les élections départementales

Je ne les comprends pas et je ne vais pas chercher à comprendre. J'ai dit ce que j'avais à dire. Le 22 mars la gauche peut être au deuxième tour si on vote pour l'unité, le rassemblement, les candidats capables d'être au deuxième tour, les candidats du Parti socialiste.

 

Le jeune sans-papier élu meilleur apprenti de France qui doit être naturalisé

"Comme quoi quand un jeune Albanais veut réussir et qu'en plus il a du talent, la France doit l'accueillir. Car demain ce talent sera au service de notre pays. Pour ceux dont on parlait tout à l'heure (le Front national NDLR), c'est une leçon".

 

Les drones qui survolent Paris et les sites sensibles

"Il faut être extrêmement vigilant sur cette question. Il faut prendre ça au sérieux mais ne pas s'inquiéter non plus".

"Le jour où on pourra trouver –et on trouvera– ceux qui s'amusent à ça, il y aura des sanctions. Il y a des risques car ces drones volent mais peuvent aussi tomber. Les policiers sont mobilisés, ils ont loupé un drone de peu mais on les trouvera tôt ou tard.

 

Les projets alternatifs au barrage de Sivens

"Je suis pour re-calibrer la retenue d'eau et reculer le barrage (la solution la plus lourde des deux NDLR)".

"Je n'oublie pas que derrière, le jour où il y aura des sécheresses, personne ne sera là pour aller voir les agriculteurs. Il faut comprendre qu'il y a des besoins, 90 agriculteurs dans une petite vallée ça mérite qu'on s'en occupe".

 

"Le 22 mars la gauche peut être au deuxième tour si on vote pour l'unité, le rassemblement" et donc le PS, selon Stéphane Le Foll

Commentaires

-