Stéphane Le Foll: "si on est tous cohérents, on sortira de la crise des éleveurs"

Stéphane Le Foll: "si on est tous cohérents, on sortira de la crise des éleveurs"

Publié le :

Lundi 27 Juillet 2015 - 08:53

Mise à jour :

Lundi 27 Juillet 2015 - 09:03
©Capture d'écran France Inter
PARTAGER :
-A +A

Stéphane Le Foll était l'invité d'Europe-1 ce lundi matin. En ce jour de mobilisation des éleveurs français, le ministre de l'Agriculture est largement revenu sur la crise qui touche les éleveurs bovins et porcins.

Mobilisation des éleveurs, barrages aux frontières allemandes et espagnoles

"Depuis plusieurs semaines, un travail a été engagé avec l'ensemble des acteurs du secteur pour tenter de trouver une solution à la crise profonde des prix de la viande porcine et bovine et du lait. La concertation engagée avec la grande distribution et les transformateurs pour redresser les coûts nécessite que tout le monde soit bien conscient que l'on a besoin de tous les acteurs autour de la table, et je le dis depuis le début, la grande distribution a joué le jeu".

"Il faut être vigilant et tous responsables".

"Je voudrais dire aux éleveurs, que notamment sur le prix du lait, la France a déjà pris deux directives pour éviter des distorsions de concurrence au sein de l'Union européenne".

"Face à cette crise dont j'ai parfaitement mesuré l'ampleur et la portée, il faut que tout le monde face en sorte que l'on soit sur un cadre nouveau qui ne marchera que parce que l'on sera tous cohérent".

"Avec le pacte de responsabilité, on est passé à 1,6 milliard d'euros d'allègements de charges pour la filière agricole".

"On a posé des allègements de charges qui faisait partie de la stratégie pour reconquérir de la compétitivité".

 

Les éleveurs réclament des charges mondialisées

"Pour avoir des charges mondialisées, il faudrait déjà un gouvernement mondialisé. Il faut être capable d'harmoniser les protections sociales au sein de l'Union européenne".

"Le gouvernement français ne peut pas gouverner pour d'autres gouvernements mais des discussions sont en cours".

 

Modèle de l'élevage français en cause?

"Ce débat nécessite de prendre du recul, la moyenne de surface des fermes françaises n'a cessé de s'accroitre, elle se situe autour de 52 hectares. Il faut garder des agriculteurs partout sur le territoire français. Il faut garantir aux agriculteurs un statut juridique pour pouvoir se regrouper et travailler ensemble".

"Nous avons des atouts énormes en terme de production végétale. En traitant la question de l'environnement, on peut avoir une stratégie d'autonomie fourragère qui serait un atout dans l'Europe agricole et dans le mode agricole".

 

Les prix de la viande de porc et de bœuf

"Sur le porc, on est arrivé à l'objectif fixé, avec le kilo de viande porcine à 1,40 euro. On est loin de l'objectif sur la viande bovine et on travaille sur le prix du lait".

"Il faut qu'on soit tous conscients que derrière la grande distribution, il y a des consommateurs qui font des choix entre qualité et prix. Aujourd'hui, des engagements ont été pris par la grande distribution".

"Si on est tous cohérents, on sortira de la crise des éleveurs".                    

 

Stéphane Le Foll sur France Inter: "sur le porc, on est arrivé à l'objectif fixé, avec le kilo de viande porcine à 1,40 euros".


Commentaires

-