Supprimer le Premier ministre: le plan Hollande pour rendre la France gouvernable

Le poste, bien sûr

Supprimer le Premier ministre: le plan Hollande pour rendre la France gouvernable

Publié le :

Mardi 07 Juin 2016 - 16:40

Mise à jour :

Mardi 07 Juin 2016 - 16:45
L'heure des premiers bilans a sonnée pour François Hollande, qui arrive bientôt au terme de son mandat. "Réformer sous le quinquennat, c'est long", aurait-il ainsi confié à des proches, avant de leur détailler son plan pour rendre la France réformable.
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :
-A +A

"Tout remonte au président". C'est en partant de ce constat tiré de l'exercice du pouvoir que François Hollande réfléchirait à supprimer le poste de Premier ministre, avance ce mardi Europe 1. En y couplant un pouvoir législatif concentré entre les mains de la seule Assemblée nationale, le chef de l'Etat serait ainsi en train d'élaborer une réforme qualifiée d'ambitieuse  de la Ve République. Son objectif: rendre enfin la France réformable.

Car tout est "long" dans le système actuel. "Réformer sous le quinquennat, c'est long, et c'est double", aurait expliqué à ses proches le président d'après la radio. Selon ses calculs il faudrait six mois minimum pour qu'un texte soit promulgué et encore un an avant d'en ressentir les effets. Et comme ce dernier délai semble difficilement compressible, l'homme qui a battu "l'omniprésident" Sarkozy en 2012 serait ainsi tenté de s'attaquer au premier.

Faire débattre puis voter les deux chambres sur un même texte avant qu'il ne soit finalement entériné ne serait ainsi plus viable. L'Assemblée renforcerait ainsi sa suprématie au détriment du Sénat, qui serait même relégué à un simple rôle "d'assemblée des collectivités locales". En parallèle, le poste de Premier ministre, désigné en fonction de la couleur majoritaire à la chambre basse, serait purement et simplement supprimé. L'"hyper-président" pourrait ainsi gouverner seul, avec une Assemblée nationale qui ne pourrait plus être dissoute (et accessoirement un gouvernement), sans avoir un "collaborateur" dans les pattes.

Ne reste plus à François Hollande qu'à solutionner un écueil de taille, comme le soulève Europe 1: "démontrer aux électeurs que cela rendrait le pays plus gouvernable". Et être réélu.

 

"Réformer sous le quinquennat, c'est long, et c'est double", selon François Hollande.

Commentaires

-