Sylvain Maillard (LREM): pour la plupart des SDF qui dorment dehors, "c'est leur choix"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sylvain Maillard (LREM): pour la plupart des SDF qui dorment dehors, "c'est leur choix"

Publié le 05/02/2018 à 15:47 - Mise à jour à 15:59
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le député LREM de Paris Sylvain Maillard s'est fendu d'une déclaration douteuse sur RFI ce lundi en expliquant que la plupart des sans domicile dorment dans la rue car "c'est leur choix". Il essayait de justifier la déclaration déjà décriée d'un membre du gouvernement sur les SDF.

C'était l'une des premières promesses d'un Emmanuel Macron parvenu à l'Elysée. En juillet, le nouveau président de la République déclarait: "Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues". L'annonce était risquée tant, au moins en ville, la présence ou non de SDF est immédiatement vérifiable. Et la promesse n'a donc pas été tenue.

Mais pour Sylvain Maillard, député LREM de Paris, l'explication est à chercher du côté des sans domicile fixe eux-mêmes comme il l'a expliqué au micro de RFI lundi 5. Sylvain Maillard était interrogé sur la phrase particulièrement étrange prononcée il y a une semaine le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires Julien Denormandie. Ce dernier déclarait sur France Inter qu'"à peu près une cinquantaine d’hommes isolés en Ile-de-France" dormaient dans la rue.

Un chiffre rapidement battu en brèche tant il apparaît en décalage avec la réalité –comme le rappelait France-Soir. Ce dernier a corrigé le membre du gouvernement, assurant qu'"on peut parfois à un micro ne pas être suffisamment précis" et que "la réalité elle est là, le chiffre est exact, c'est 50 dossiers sur lesquels nous n'arrivons pas à donner une solution positive, favorable à la mise en abri".

Lire aussi: A Paris, un retour à l'emploi en douceur pour des SDF

Là encore, Sylvain Maillard a été relancé sur le chiffre de 50 qui ne correspond visiblement pas à la réalité. Pourquoi y a-t-il donc bien plus de 50 personnes dans la rue le soir? Le député de Paris a alors tenté (lui aussi) une explication pour le moins "audacieuse": "Je suis aussi un élu local parisien et ce qu'il faut savoir, c'est que même dans les cas de grand froid, certains SDF ne souhaitent pas être mis à l'abri (…), c'est leur choix".

Interloqué, le journaliste lui a demandé de confirmer ce qu'il vient d'entendre – "Les autres, c'est parce qu'ils le veulent? Tous les autres, c'est leur choix de dormir dans la rue?"– ce que fait sans difficulté le député: "L'immense majorité, c'est leur choix, oui". Selon la Fondation Abbé Pierre, en janvier 2017, 143.000 personnes étaient sans domicile en France (sans abri, en habitation de fortune, en hébergement collectif, à l’hôtel, en CADA ou hébergés dans un logement associatif).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le député confirme le chiffre de 50 SDF pour lequel il n'y a pas de solution.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-