Syndicats, partis politiques: qui sera présent pour la manifestation contre la réforme du Code du Travail

Grogne sociale

Syndicats, partis politiques: qui sera présent pour la manifestation contre la réforme du Code du Travail

Publié le :

Mercredi 30 Août 2017 - 16:34

Mise à jour :

Mercredi 30 Août 2017 - 16:43
La CGT a appelé fin juin tous les syndicats à faire une journée de grève générale le 12 septembre et à descendre dans la rue pour manifester contre la réforme du Code du Travail. Mais à l'approche de la date, plusieurs syndicats et partis politiques ont opposé leur refus de manifester.
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, a annoncé ce mercredi 30 dans Les Echos que son syndicat "ne participera pas aux manifestations du 12 septembre" contre la réforme du Code du Travail. Il entretenait le suspense depuis plusieurs semaines et l'appel de la CGT, Solidaires et FSU, à cette grande journée de mobilisation. FO avait précédemment déclaré attendre les ordonnances définitives, qui doivent être rendues publiques jeudi 31, mais a finalement anticipé sa décision.

FO ne sera pas le seul grand syndicat national français à ne pas descendre dans la rue le 12 septembre prochain. La CFE-CGC, le syndicat de l'encadrement, bien qu'opposée à la réforme du Code du Travail, a également refusé de manifester. "Manifester n’est pas trop dans nos gènes" avait ainsi déclaré Alain Giffard, son secrétaire général, dans les journaux régionaux de l'Est de la France (groupe EBRA). D'ailleurs, ça n'avait pas non plus été le cas contre la loi El Khomri, à laquelle la CFE-CGC était aussi opposée. De son côté, la CFDT n'a pas appelé à manifester.

Comme les syndicats, les partis politiques n'ont pas accordé leurs violons sur le sujet. Jean-Luc Mélenchon a de son côté organisé une autre manifestation, le 23 septembre, contre "le coup d'Etat social" organisé selon La France insoumise par Emmanuel Macron. "Assez de bavardages, plus d’action. Pas de bla-bla, du combat", avait déclaré Jean-Luc Mélenchon mi-juillet, sans évoquer la grande manifestation intersyndicale prévue donc le 12 septembre.

Le Parti socialiste a vigoureusement critiqué le leader de LFI à ce sujet. "Jean-Luc Mélenchon, (...) c'est cette espèce d'idée que le peuple, qu'il invite lui-même à descendre dans la rue, va le suivre et va lui-même décider", a dit Stéphane Le Foll sur France 2, avant d'ajouter: "Regardez dans le monde, toutes ces images de ceux qui, gouvernant, en appellent au peuple avec des grandes manifestations et des drapeaux partout... Ce n'est pas ce qui donne la meilleure image de la démocratie".

François Kalfon, socialiste et conseiller régional d'Île-de-France, a de son côté confirmé à L'Opinion que le "PS sera le 12 septembre aux côtés des salariés".

Et Les Républicains? Ils ne se prononcent pas. Et de toute façon, les 12 et 13 septembre prochains, ils ont prévu "un campus républicain" au Touquet. L'élection du président du parti semble prioritaire.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, a confirmé ce mercredi que son syndicat ne sera pas aux côtés de la CGT le 12 septembre.

Commentaires

-