Syrie: la trêve à peine terminée, Ayrault dénonce un "massacre"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Syrie: la trêve à peine terminée, Ayrault dénonce un "massacre"

Publié le 24/10/2016 à 08:33 - Mise à jour à 08:36
©George Ourfalian/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La trêve humanitaire en Syrie instaurée par la Russie s'est terminée samedi, sans permettre à l'aide humanitaire d'accomplir sa mission, et les combats ont repris de plus belle à Alep. Jean-Marc Ayrault a une nouvelle fois appeler la communauté internationale à "tout faire" pour arrêter le "massacre", espérant que la Russie se joindra à la condamnation de l'utilisation d'armes chimiques.

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a appelé dimanche 23 la communauté internationale à "tout faire" pour arrêter le "massacre" qui a repris en Syrie avec la fin -samedi- de la trêve à Alep, au cours d'une visite à Gaziantep (sud-est de la Turquie).

Sans la nommer, M. Ayrault a également appelé la Russie à ne pas s'opposer au vote d'une éventuelle résolution du Conseil de sécurité condamnant l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. L'usage du droit de veto serait "une forme de complicité avec ce qui se passe de plus horrible à quelques kilomètres d'ici en Syrie", a déclaré le ministre.

Ce déplacement du chef de la diplomatie française intervient dans un contexte régional marqué par l'offensive menée contre le groupe Etat islamique (EI) à Mossoul, dans le nord de l'Irak, et la reprise des bombardements meurtriers sur Alep après une trêve "humanitaire" de trois jours décrétée par la Russie, qui n'a pas permis d'évacuer des blessés des quartiers assiégés.

"Et, en ce moment, les bombardements, les tirs d'artillerie continuent de détruire cette ville (Alep) et de massacrer la population", a déploré M. Ayrault à son arrivée à Gaziantep, d'où il s'est rendu dans un camp de réfugiés à Nizip, non loin de là.

"Si on veut que les Syriens réfugiés puissent un jour revenir dans leur pays, alors il faut tout faire pour arrêter ce massacre et reprendre le processus de négociations pour arriver à un accord politique", a-t-il poursuivi, ajoutant: "On ne peut pas arriver à une négociation sous les bombes".

Après avoir rencontré des réfugiés dans le camp de Nizip, M. Ayrault devait rencontrer dans la soirée des ONG avant de s'envoler pour la capitale turque, Ankara, où il sera reçu lundi par son homologue Mevlüt Cavusoglu.

A Ankara, M. Ayrault évoquera avec les dirigeants turcs les principales questions de l'actualité européenne et internationale, notamment la Syrie, l'Irak, la lutte contre l'EI et les migrations, a indiqué son entourage à l'AFP.

Le chef de la diplomatie française a réclamé samedi l'adoption au Conseil de sécurité d'une résolution condamnant l'usage d'armes chimiques par le régime syrien et l'EI en Syrie et prévoyant des "sanctions" contre les auteurs de ces actes "inhumains".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Alep est depuis des semaines sous un feu nourri de l'aviation russe et de l'artillerie syrienne (image d'illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-