Taubira recule face à la grogne des avocats qui maintiennent leur grève

Taubira recule face à la grogne des avocats qui maintiennent leur grève

Publié le :

Mercredi 21 Octobre 2015 - 19:39

Mise à jour :

Mercredi 21 Octobre 2015 - 19:59
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après une semaine de grève des avocats contre sa réforme de l'aide juridictionnelle (AJ), la ministre de la Justice Christiane Taubira a renoncé ce mercredi à la mesure qui avait déclenché la fronde, mais les avocats maintiennent la pression en attendant du "concret".

Les robes noires sont toujours en colère. Malgré le fait que la Garde Sceaux Chrisitane Taubira est renoncer à prélever une partie des fonds destiné à l'aide juridictionnelle (AJ)  par un prélèvement de cinq millions d'euros en 2016 et dix millions d'euros en 2017 sur les intérêts de fonds placés dans des caisses (Carpa) gérées par les avocats, ces derniers maintiennent leur fronde.

L’aide juridictionnelle est un dispositif permettant d’assurer la défense gratuite des justiciables les moins aisés grâce à la rémunération de leur avocat par l’Etat.

Reçus à la mi-journée à la Chancellerie ce mercredi, Pascal Eydoux, le président du Conseil national des barreaux (CNB) et les représentants de la Conférence des bâtonniers et de l'Ordre des avocats de Paris semblent avoir obtenu gain de cause.

Toutefois la Garde des Sceaux ne désarme pas pour autant. "Ce que nous avons acté au terme de près d'une heure trente de réunion, c'est (...) que nous puissions, au stade de la discussion avec le Sénat, présenter un amendement gouvernemental qui supprime cette disposition", a déclaré Christiane Taubira devant la presse. "En contrepartie, la profession s'engage à contribuer" à financer les nouvelles technologies qui seront mises en place "dans le cadre de la réforme de la justice civile", a-t-elle précisé. Et d'ajouter: "en enlevant cette disposition, nous supprimons 5 millions d'euros au budget de l'aide juridictionnelle prévu pour 2016. Par conséquent, ce budget qui était de 405 millions d'euros, sera de 400 millions".

"La ministre doit désormais nous adresser des propositions concrètes", en expliquant quand et de quelle manière elle déposera cet amendement au Sénat, a réagi Pascal Eydoux. "Nous appelons donc à maintenir le mouvement", a poursuivi le président du CNB.

Christiane Taubira a répété ce mercredi que le système de l'aide juridictionnelle était "à bout de souffle" et que cette réforme était donc nécessaire. Elle a souligné "l'augmentation constante" du budget de l'AJ, passé "de 275 millions d'euros il y a quinze ans à 375 millions cette année".

 

 

Les avocats ont obtenu gain de cause auprès de Christiane Taubira mais maintiennent leur mouvement.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-