Taxation des CDD et temps de travail des apprentis: "sur la table" des négociations, confirme El Khomri

Propositions

Taxation des CDD et temps de travail des apprentis: "sur la table" des négociations, confirme El Khomri

Publié le :

Jeudi 10 Mars 2016 - 08:33

Mise à jour :

Jeudi 10 Mars 2016 - 08:34
Myriam El Khomri était l'invitée de France Info ce jeudi matin. Au lendemain des manifestations contre la réforme du Code du travail, la ministre a réaffirmé son souhait de trouver "un juste point d'équilibre autour de ce projet de loi" et a également affirmé que la piste d'une nouvelle taxe sur les CDD est actuellement étudiée par le gouvernement.
©Capture d'écran RTL
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mobilisation dans la rue contre le projet de réforme du Code du travail

"Nous ne sommes pas dans une bataille de chiffres. Il y a des critiques qui s'expriment, des incompréhensions, des doutes sur cet avant-projet de loi qui je le rappelle est au Conseil d'Etat et qui n'a toujours pas été présenté en Conseil des ministres. Il faut les entendre et d'ailleurs ça a été ma méthode depuis le début".

"Dès que la pétition avait été lancée, j'avais choisi de répondre à l'ensemble des pétitionnaires. Je suis dans cette démarche de dialogue et d'écoute. C'est le sens aussi de ces 15 jours supplémentaires que nous avons pris avec le Premier ministre et Emmanuel Macron afin de trouver un juste point d'équilibre autour de ce projet de loi".

"Les personnes étaient mobilisées dans la rue. Il y a une mobilisation. Elle est là".

 

Proposition de surtaxer les CDD pour inciter les patrons à embaucher

"Il y a eu en 2013 une surcotisation pour les employeurs qui utilisaient des contrats courts. Elle visait à limiter le recrutement en contrat court. Aujourd'hui, cette surcotisation n'a pas eu l'effet escompté car la surcotisation était plutôt modeste et elle ne concernait pas l'ensemble des contrats courts".

"Donc en effet, dans la discussion avec les partenaires sociaux, cette question est posée sur la table. Elle vise à réduire la précarité. Lorsque nous portons des mesures qui font débat et qui posent des questionnements sincères, cela vise à encourager le recrutement en CDI. La proposition existe. Elle est portée par certains partenaires sociaux dans le cadre des négociations".

 

Le Premier ministre serait prêt à abandonner l'allongement du temps de travail des apprentis

"Nous recevons encore aujourd'hui des partenaires sociaux. Cette question a provoqué des questionnements légitimes. En effet, c'est sur la table".

"Le bilan de ces concertations nous le donnerons lundi. L'enjeu c'est surtout de traiter les problèmes qui se posent dans notre pays. Le monde du travail est rigide. Notre pays créé moins d'emplois que les autres même si, bonne nouvelle, en 2015 nous avons créé près de 80.000 emplois salariés marchands. C'est plus que ce que nous espérions. Ce qui montre bien que la politique qui est menée commence à porter ses fruits".

"Le chômage des jeunes a diminué de 30.000 en 2015. Ce sont des signes encourageants".

 

Durée minimale de congés en cas de décès d'un proche remise en cause

"L'objectif de cette loi est de laisser une plus grande place à la négociation collective. On voit bien aujourd'hui notre Code du travail est gros parce qu'il y a eu beaucoup de dérogations. S'agissant des congés en cas de décès d'un proche c'est complètement faux".

"Aujourd'hui un congé pour le décès d'un proche va de un à deux jours et dans le projet de loi, nous l'alignons à deux jours. Il y a bien, là aussi, une forme de fantasme qui est fait dans ce projet de loi".

 

Pourquoi cette réforme vient-elle si tard dans le quinquennat?

"Nous avons fait beaucoup notamment sur la question de l'emploi des jeunes et nous voyons bien que nous sommes dans une autre dynamique, plus positive. Mais on voit bien aussi que nous n'arrivons pas à traiter des problèmes de fond dans notre société. La réticence à embaucher à CDI est très présente".

 

Pierre Jacquemin, ex-conseiller de Myriam El Khomri,  estime qu'elle "s'est fait avoir par Matignon"

"Pierre Jacquemin est un militant proche de Jean-Luc Mélenchon qui ne fait plus partie de mon cabinet. Je ne suis pas là pour commenter son plan média. Moi je suis ministre de l'Emploi et du Travail et mon objectif c'est de servir mon pays".

"Ne fermons pas les yeux sur ce que font nos voisins européens. Nous devons agir. Notre système est arrivé à bout de souffle. Nous devons passer d'une culture de l'affrontement à une culture du compromis. Ce que je veux, c'est que mon nom soit associé à une réforme juste et nécessaire. Je ne suis pas issue d'un milieu où on s'apitoie sur son sort". 

 

Myriam El Khomri était au micro de France Info ce jeudi matin.

Commentaires

-