Terrorisme: hausse du budget de l'armée votée au Sénat

Terrorisme: hausse du budget de l'armée votée au Sénat

Publié le 15/07/2015 à 20:57 - Mise à jour à 21:00
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s):

-A +A

Les sénateurs ont voté une augmentation du budget des armées de 3,8 milliards d'euros, ce mercredi. Le texte présenté par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian vise à donner aux forces armées les moyens de répondre à la menace terroriste.

Une grande menace nécessite de gros moyens. Le Sénat a largement voté ce mercredi une hausse du budget accordé aux armées en modifiant la loi de programmation militaire pour la période 2016-2019. Au total, 3,8 milliards d'euros supplémentaires sont accordés à la Défense afin de répondre à la menace terroriste.

Le projet de révision de la loi de programmation militaire a été adopté par 302 voix contre 19. Dans le détail, tous les groupes du Sénat ont voté en faveur du texte, à l'exception notable du Front de gauche qui s'y est opposé. Le groupe écologiste s'est quant à lui abstenu, note l'agence Reuters. Les sénateurs ont ainsi largement soutenu l'initiative du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian qui présentait ce projet comme indispensable pour renforcer les moyens de lutte contre le terrorisme à l'intérieur et à l'extérieur du territoire français après les attentats de janvier contre la rédaction de Charlie Hebdo et l'Hyper cacher de la porte de Vincennes de Paris.

Au total, ce sont donc 3,8 milliards d'euros supplémentaires qui vont alimenter les caisses des armées sur la période 2016-2019. Ces crédits doivent permettre de préserver 18.750 emplois (sur les 34.000 suppressions prévues par le texte initial). L'objectif est également de financer le déploiement de 7.000 militaires sur le territoire français dans le cadre du renforcement du plan Vigipirate. Un contingent qui pourra, grâce à ces fonds, être porté à 10.000 en quelques jours pour la seule protection des sites sensibles, comme les écoles et lieux de culte, en cas de besoin.

Pour être définitivement validé, le texte doit encore être validé par l'Assemblée nationale, jeudi soir, avant de revenir au Sénat vendredi matin. Il devrait aboutir, tant il fait consensus.

 

Auteur(s):


PARTAGER CET ARTICLE :


Si l'Assemblée nationale valide le texte, les armées bénéficieront de 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires.

Fil d'actualités Politique