Thierry Solère cible d'une enquête pour fraude fiscale, Gérard Larcher prend sa défense

Thierry Solère cible d'une enquête pour fraude fiscale, Gérard Larcher prend sa défense

Publié le :

Mercredi 15 Février 2017 - 11:02

Mise à jour :

Mercredi 15 Février 2017 - 11:11
©Assemblée nationale
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après François Fillon, c'est au tour de Thierry Solère d'être au cœur des révélations du "Canard enchaîné". Soupçonné de fraude fiscale, le porte-parole du candidat de la droite a reçu ce mercredi matin le soutien du président du Sénat, Gérard Larcher.

"A chacun la liberté de dire mais aussi d'être attentif au respect…" . Invité sur l'émission BourdinDirect de BFMTV/RMC ce mercredi 15 au matin, Gérard Larcher est revenu sur l'affaire Fillon, qui perturbe la campagne de la droite depuis les révélations du Canard enchaîné concernant les soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon. Il a de nouveau apporté son soutien au candidat des Républicains: "François Fillon est notre candidat. Autour de François Fillon, nous devons aller à la rencontre des Français, pour partager le projet qu'il propose. Notamment sur la question sociale…" Ajoutant aussi qu'il était du devoir du président du Sénat "d'apporter une forme de sérénité".

Sérénité oblige, Gérard Larcher a également soutenu Thierry Solère, porte-parole de François Fillon, faisant l'objet d'une enquête préliminaire pour fraude fiscale depuis le 6 septembre 2016, enquête toujours en cours bien qu'un peu partie aux oubliettes au niveau médiatique et que le Canard enchaîné a sorti de terre dans son édition de ce mercredi. "Ca fait partie de ces petites boules (puantes) que l'on jette au cours d'une campagne. Je crois qu'il faut faire attention… A chacun la liberté de dire mais aussi d'être attentif au respect… Thierry Solère s'était expliqué à l'époque, et l'époque c'était quand même il y a bientôt six mois…" a déclaré Gérard Larcher, mêlant à la fois le FillonGate et les prémices de ce SolèreGate: "Est-ce qu'on a respecté la présomption d'innocence?"

Suite aux dernières révélations du Canard enchaîné, Thierry Solère, contacté mardi 14 au soir par FranceSoir, a affirmé qu'il portait plainte "pour diffamation" contre l'hebdo satirique. "Je n'ai jamais omis de payer mes impôts, suis parfaitement à jour et n'ai commis aucun délit fiscal", a-t-il assuré. Dans l'enquête ouverte en septembre dernier, son épouse -qui est aussi son assistante parlementaire- a également été mise en cause pour ses activités de conseil. "Ma femme n'a plus de société de conseil depuis plus de dix ans" a-t-il rétorqué.

Le Canard enchaîné a également soulevé de possibles conflits d'intérêts concernant le travail de Karine Solère, qui n'a peut-être pas été qu'attachée parlementaire. L'enquête aurait enfin mis en évidence la trace d'activités toutes autres, et bien réelles, pour un cabinet de conseil. Un cabinet qui dégagerait 200.000 euros de bénéfices non commerciaux et domicilié à Boulogne-Billancourt, mentionnant le nom de Karine Solère dans un complément d'adresse.

Thierry Solère, qui fait l'objet d'une enquête pour fraude fiscale, a assuré "être à jour de ses impôts".


Commentaires

-