"Touche pas à mon église": Boubakeur nie "vouloir transformer les églises en mosquées"

"Touche pas à mon église": Boubakeur nie "vouloir transformer les églises en mosquées"

Publié le :

Samedi 11 Juillet 2015 - 16:13

Mise à jour :

Samedi 11 Juillet 2015 - 16:28
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, a répondu à l'appel de Denis Tillinac, dénonçant la proposition d'utiliser des églises abandonnées pour s’en servir comme de lieux de cultes musulmans. Il a affirmé être "grosso modo d'accord" avec ce texte.

"Je n'ai jamais dit que je souhaitais transformer les églises en mosquées!" Dalil Boubakeur souhaite clore la polémique. Interrogé par L’Obs sur l’appel de l'écrivain Denis Tillinac, "Touche pas à mon Eglise" publié dans Valeurs Actuelles, le recteur de la Grande mosquée de Paris a indiqué être "grosso modo d’accord avec l’appel".

"Je suis partisan de conserver pour chaque culture sa spécificité", a souligné Dalil Boubakeur. "Il n’y aura de bonne entente entre les cultures qu’avec un bon dialogue. Ensemble, chacun dans sa tradition.  Je m'inscris dans cette vision, selon laquelle il faut conserver les lieux de culte dans leur destination d'origine".

"Les vestiges, les traditions, le latin, le gothique et toute la structure de l'espace sacrée du catholicisme sont respectables et doivent être respectés autant que possible", a-t-il poursuivi. "Il faut les préserver dans un pays qui a une longue tradition de l'église catholique qui n'a rien à voir avec des religions plus récentes".

L'appel de Denis Tillinac répondait à la possibilité évoquée par le recteur d’utiliser des églises abandonnées pour s’en servir comme de lieux de cultes musulmans. Il a été signé par 30 personnalité dont Eric Zemmour, Alain Finkielkraut, ou encore Nicolas Sarkozy.

Deux proches du président de la formation politique Les Républicains, Henri Guaino et Nathalie Kosciusko-Morizet, ont d'ailleurs pris leurs distances avec le soutien de l'ancien chef de l'Etat envers cet appel. Le député des Yvelines a déclaré "être d'accord avec le texte, mais moins convaincu par la tentation pétitionnaire chez les hommes politiques". Quant à la vice-présidente de l’UMP, elle a fustigé une polémique inutile. "On essaye d'exciter autour de ce sujet qui n'existe pas vraiment. Pourquoi le faire revivre, pourquoi aller chercher à cliver?".

Dalil Boubakeur a indiqué ne pas souhaiter "transformer les églises en mosquées!"

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-