Trois députés LRM menacés par un "comité patriotique" (photo)

Diatribe contre l'immigration

Trois députés LRM menacés par un "comité patriotique" (photo)

Publié le :

Dimanche 29 Avril 2018 - 14:39

Mise à jour :

Dimanche 29 Avril 2018 - 14:46
Trois députés LREM ont reçu un message de menace après avoir refusé de voter pour la loi asile et immigration adoptée dimanche dernier à l'Assemblée nationale. La missive est signée par un mystérieux "Comité patriotique 732".
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le texte est d'une rare violence, d'un profond racisme et d'une islamophobie manifeste. Matthieu Orphelin, Sonia Krimi et François-Michel Lambert, trois députés de La République en Marche (LREM), ont été la cible d'une lettre de menaces.

La lettre reçue par les parlementaires émane d'un mystérieux groupe baptisé "Comité patriotique 732" probablement en référence à Charles Martel et la bataille de Poitiers, critique le projet de loi asile et immigration de Gérard Collomb, adopté dimanche dernier à l’Assemblée nationale. 

A noter que les trois députés visés s'étaient d'ailleurs abstenus de voter ce texte, par ailleurs avec des raisons qui ne sont pas les mêmes que celles des auteurs de la missive qui dénoncent le Grand remplacement (substitution fantasmée de la population européenne par une population extérieure) avec force poncifs d'extrême droite aux relents racistes.

Lire aussi - La députée LREM Laeticia Avia reçoit une lettre d'insultes racistes et de menace de mort

"C’est une honte! Vous n’êtes que des collabos comme ceux qui, entre 40 et 44, coopéraient avec les Boches!", est-il notamment écrit dans  cette lettre, qui se termine par une menace à peine voilée.

"Le Comité patriotique 732 vous a à l’œil! On connaît votre bobine. (…) Alors, comportez-vous en députés responsables, défenseurs des seuls intérêts des Français. Sans cela…", est-il écrit.

L'un des députés visés, François-Michel Lambert, élu des Bouches-du-Rhône, a dénoncé un courrier provenant des "connards fascistes du col de l’Échelle", allusion aux militants du groupuscule d'ultra-droite Génération identitaire qui ont bloqué du samedi 21 au dimanche 22 au matin ce point de passage entre la France et l'Italie, à six kilomètres de la frontière, qu'ils considèrent comme un "point stratégique de passage des clandestins". 

Voir - Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

L'Assemblée nationale a adopté dimanche 22 au soir en première lecture le projet de loi "asile-immigration" par 228 voix contre 139 et 24 abstentions, au terme d'une semaine entière de débats enflammés et l'examen d'un millier d'amendements.

Le député Matthieu Orphelin (LREM) a reçu un courrier de menaces comme ses collègues Sonia Krimi et François-Michel Lambert.

Commentaires

-