Un député LREM chahuté à la fac de Tolbiac

Jets de projectiles

Un député LREM chahuté à la fac de Tolbiac

Publié le :

Mardi 10 Avril 2018 - 12:10

Mise à jour :

Mardi 10 Avril 2018 - 12:47
Le député LREM du 13e arrondissement de Paris a été chahuté dimanche à l'université de Tolbiac. Il a été la victime de jet de papier toilette, de jus de tomate ou encore de sucre alors qu'il venait pour échanger avec les occupants de l'université.
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le député du 13e arrondissement a voulu aller dialoguer avec les occupants de la fac de Tolbiac dimanche 8, qui protestent depuis trois semaines contre la réforme de l'université. Mais Buon Tan (LREM) n'a pas vraiment reçu un accueil chaleureux.

"Le refus du dialogue et la violence des réactions ont forcé le député à quitter les lieux sans avoir pu échanger", a regretté l'élu dans un communiqué publié sur Twitter.

A voir aussi: Dans l'université parisienne de Tolbiac, une "bulle" de contestation qui veut s'amplifier

"La situation à l’université de Tolbiac est devenue intolérable", a-t-il estimé en expliquant que de nombreux riverains ou même parents d'étudiants l'avaient contactés pour qu'il se rende sur place après les "échauffourées à répétition, engins explosifs retrouvés sur place, saccages des locaux".

Mais les échanges avec les opposants à l'ORE (la loi Orientation et Réussite des Etudiants) a été impossible. Buon Tan "a été confronté à un refus catégorique de dialoguer, à des jets de projectiles (sucre, papier toilette, jus de tomates) et sa tablette professionnelle lui a été arrachée et volée".

Son collaborateur parlementaire, Grégoire Le Taillandier, a même indiqué avoir entendu des insultes racistes telles que "sale noich" lorsqu'il a été interrogé par le Huffington Post. "Ça a été tout de suite très violent. Certains se sont masqués, ont mis des foulards, on nous a menacés avec un extincteur... Certains se sont mis à crier «Dehors!», «Sale noich», on a eu de tout. Nous sommes partis au bout d'un quart d'heure".

Buon Tan a été chahuté dimanche par les occupants de l'université de Tolbiac.

Commentaires

-