Un député LREM chahuté à la fac de Tolbiac

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Un député LREM chahuté à la fac de Tolbiac

Publié le 10/04/2018 à 12:10 - Mise à jour à 12:47
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le député LREM du 13e arrondissement de Paris a été chahuté dimanche à l'université de Tolbiac. Il a été la victime de jet de papier toilette, de jus de tomate ou encore de sucre alors qu'il venait pour échanger avec les occupants de l'université.

Le député du 13e arrondissement a voulu aller dialoguer avec les occupants de la fac de Tolbiac dimanche 8, qui protestent depuis trois semaines contre la réforme de l'université. Mais Buon Tan (LREM) n'a pas vraiment reçu un accueil chaleureux.

"Le refus du dialogue et la violence des réactions ont forcé le député à quitter les lieux sans avoir pu échanger", a regretté l'élu dans un communiqué publié sur Twitter.

A voir aussi: Dans l'université parisienne de Tolbiac, une "bulle" de contestation qui veut s'amplifier

"La situation à l’université de Tolbiac est devenue intolérable", a-t-il estimé en expliquant que de nombreux riverains ou même parents d'étudiants l'avaient contactés pour qu'il se rende sur place après les "échauffourées à répétition, engins explosifs retrouvés sur place, saccages des locaux".

Mais les échanges avec les opposants à l'ORE (la loi Orientation et Réussite des Etudiants) a été impossible. Buon Tan "a été confronté à un refus catégorique de dialoguer, à des jets de projectiles (sucre, papier toilette, jus de tomates) et sa tablette professionnelle lui a été arrachée et volée".

Son collaborateur parlementaire, Grégoire Le Taillandier, a même indiqué avoir entendu des insultes racistes telles que "sale noich" lorsqu'il a été interrogé par le Huffington Post. "Ça a été tout de suite très violent. Certains se sont masqués, ont mis des foulards, on nous a menacés avec un extincteur... Certains se sont mis à crier «Dehors!», «Sale noich», on a eu de tout. Nous sommes partis au bout d'un quart d'heure".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Buon Tan a été chahuté dimanche par les occupants de l'université de Tolbiac.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-