Un député LREM menacé de mort, il a reçu une balle par courrier (photo)

Un député LREM menacé de mort, il a reçu une balle par courrier (photo)

Publié le :

Vendredi 07 Décembre 2018 - 16:37

Mise à jour :

Vendredi 07 Décembre 2018 - 16:48
©Capture d'écran France 3
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le député "marcheur" du Pas-de-Calais Benoit Potterie a reçu ce vendredi des menaces de mort par courrier. Une balle se trouvait même dans la missive.

La menace est explicite. Le député de La République en Marche du Pas-de-Calais Benoit Potterie a reçu ce vendredi 7 une balle par courrier à sa permanence, à la veille d'un nouveau temps fort de mobilisation des gilets jaunes à travers la France.  

"Alors que je me rendais, ce matin, au Collège de Norrent-Fontes rencontrer des élèves de troisième pour expliquer la fonction de Député et l’engagement citoyen dans la politique, voici ce que je recevais par courrier: une balle, accompagnée de cette menace de mort: « la prochaine fois tu la prends entre les deux yeux»", a-t-il expliqué sur son compte Facebook.

"Moi, citoyen, qui me suis engagé en politique il y a 1 an 1/2 pour être à l’écoute des Français, je suis scandalisé par l’extrême violence de certains propos ou actes. J’ai toujours eu la volonté de défendre l’intérêt général en écoutant et discutant avec tout le monde", a poursuivi le député. Et d'ajouter: "J'ai rencontré à plusieurs reprises des « gilets jaunes ». Nous avons travaillé ensemble à faire remonter leurs propositions. J’ai toujours été à la disposition de chacun des habitants du territoire pour échanger dans un climat serein et respectueux. Sachez que je continuerai le travail de représentant de la Nation qui m’a été confié avec la même motivation, l’intérêt général, et la même méthode, l’échange et le dialogue".

Lire aussi - La députée LREM Laeticia Avia reçoit une lettre d'insultes racistes et de menace de mort

Benoit Potterie a déposé plainte. Nombre de députés de la majorité ont fait l'objet de menaces, notamment sur les réseaux sociaux, depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Quelques uns ont reçu des menaces de mort et plusieurs permanences ont été dégradées, selon le groupe LREM.

Trois semaines après la première grande mobilisation contre la hausse de la taxe sur les carburants et pour davantage de pouvoir d'achat, le gouvernement va déployer pour cet "acte IV" du mouvement des "gilets jaunes" un dispositif "exceptionnel". 89.000 membres des forces de l'ordre dans toute la France, dont 8.000 à Paris, sont mobilisés afin de tenter d'éviter les mêmes scènes d'émeutes que le samedi 1er décembre.

Voir:

Menaces de mort au Mont-Saint-Michel: condamné, il échappe à la prison

L’ADN des salariés hommes de Prisma prélevé à la suite de menaces de mort

Affaire Benalla: Yael Braun-Pivet victime d'insultes antisémites et menaces de mort (photos)

Benoit Potterie, député LREM, a reçu ce vendredi 7 une balle par courrier à sa permanence.


Commentaires

-