Un grand équipement sportif de l'Ouest visé par une attaque terroriste, selon Gérard Collomb

Un grand équipement sportif de l'Ouest visé par une attaque terroriste, selon Gérard Collomb

Publié le :

Lundi 26 Février 2018 - 10:53

Mise à jour :

Lundi 26 Février 2018 - 11:02
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé dimanche que deux projets d'attentats terroristes avaient été déjoués en France depuis le début de l'année. L'un visait des militaires dans le Gard, l'autre une enceinte sportive dans l'Ouest.
© NICOLAS TUCAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'année 2017 a été marquée en France par deux attaques terroristes sur les Champs-Elysées et à la gare Saint-Charles de Marseille. Une vingtaine de projets terroristes ont échoué. La menace terroriste est toujours très forte puisque depuis le 1er janvier 2018, deux attentats ont été déjoués selon Gérard Collomb.

Le ministre de l'Intérieur, interviewé dimanche 25 dans le Grand Rendez-vous Europe 1-CNews-Les Échos, a en effet révélé que les autorités avaient empêché deux projets d'attentats terroristes, "pas encore totalement finalisés" , d'aboutir.

Sans donner plus de précision, il a expliqué que le premier visait des militaires et le second "un grand équipement sportif" dans l'Ouest de la France. Ajoutant aussi: "La jeunesse était visée".

Lire aussi: Salah Abdeslam, petit caïd devenu suspect clé des attentats du 13-Novembre

Les personnes impliquées -qui étaient surveillées par les services de renseignement- dans ces attaques terroristes déjouées ont été interpellées et sont désormais en prison.

Le procureur de la République de Paris François Molins avait déjà évoqué le premier projet d'attentat. Il s'agissait d'un jeune homme d'environ 24 ans. Il a été interpellé le 16 janvier dans le Gard, à Bagnols-sur-Cèze par la DGSI. Il avait pour cible des militaires de l'opération Sentinelle.

Le même jour, un jeune de 18 ans récemment converti à l'islam et candidat au départ pour le djihad en Syrie, a été arrêté dans l'ouest de la France. Les autorités le soupçonnent d'avoir voulu frapper une enceinte sportive de la région ainsi que les bars à proximité.

A noter que les deux suspects n'étaient pas fichés S mais étaient répertoriés FSPRT, fichier qui recense les signalés pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste.

Deux attentats terroristes ont été déjoués en France depuis le 1er janvier selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.


Commentaires

-