Un nouveau témoignage accuse le MoDem d'avoir eu recours à des emplois fictifs au parlement européen

Un nouveau témoignage accuse le MoDem d'avoir eu recours à des emplois fictifs au parlement européen

Publié le 23/06/2017 à 10:48 - Mise à jour à 11:19
© Thomas Samson / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un nouveau témoignage recueilli par France Info accable le MoDem dans l'affaire des présumés emplois fictifs. Le témoin assure que les accusations qui pèsent contre le parti centriste sont véridiques.

Ce témoignage exclusif recueilli par France Info pourrait être très embarrassant pour le patron du MoDem, François Bayrou. En effet, un ancien assistant parlementaire européen, qui a souhaité garder l'anonymat, a confié que"les budgets des assistants parlementaires servaient à financer le fonctionnement du parti politique, au moins en partie. Les temps partiels qui étaient financés par l'Europe servaient les ambitions de François Bayrou. Il s'agissait bien d'emplois à temps partiels fictifs. François Bayrou ment quand il dit le contraire".

Il explique aussi que les parlementaires n'avaient pas le choix de coopérer car s'ils refusaient, le parti ne les aurait pas investi aux prochaines élections. Les députés contraints à faire de faux contrats de travail, ayant peur du risque juridique, réclamaient que de temps en temps,"l'assistant se manifeste, transmette une note sommaire sur un sujet ou une petite revue de presse, qui permettrait d'apporter une preuve qu'un travail a bien été effectué, au cas où il y aurait des contrôles", précise la source. Certains élus se plaignaient même de ne pas pouvoir disposer de leurs assistants alors qu'ils étaient censés travailler pour eux.

L'enquête avance.  L'ancien directeur de la communication du MoDem, Mathieu Lamarre, qui était rémunéré en tant qu'assistant parlementaire européen de Jean-Luc Bennahmias alors qu'il affirme n'avoir jamais travaillé pour le parlement européen, a été entendu par les enquêteurs ce jeudi 22. C'est le premier témoin à affirmer publiquement les pratiques du parti.

Ce témoignage tombe au mauvais moment pour le président du MoDem, qui a démenti ces informations mercredi 21 lors d'une conférence de presse: "Nous n'avons jamais eu d'emplois fictifs au MoDem, tous ceux qui y ont travaillé ont eu un contrat de travail. La gestion de la ressource humaine dans notre mouvement a été régulière, normale, légale et, je l'affirme, morale". C'est d'ailleurs pour pouvoir assurer sa défense que le maire de Pau a démissionné de son poste de garde des Sceaux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Un nouveau témoignage, recueilli par France Info, accable le MoDem dans l'affaire des présumés emplois fictifs.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-