Un recours de Nicolas Sarkozy rejeté dans l'affaire des écoutes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Un recours de Nicolas Sarkozy rejeté dans l'affaire des écoutes

Publié le 08/10/2018 à 17:04 - Mise à jour à 17:10
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La justice a rejeté ce lundi un premier recours de Nicolas Sarkozy dans l'affaire dite des "écoutes". Le parquet a indiqué que ce recours en nullité était "recevable mais mal fondé".

"Recevable mais mal fondé": telle est la décision de la cour d'appel de Paris au sujet du recours en nullité de Nicolas Sarkozy, dans l'affaire dite des "écoutes", sur le réquisitoire définitif du Parquet national financier (PNF).

Fin mars, la justice avait confirmé la décision du PNF de renvoyer l'ancien président de la République en correctionnelle pour cette affaire de corruption et de trafic d'influence.

Ce lundi 8 octobre, c'est donc un premier recours qui a été rejeté mais Nicolas Sarkozy attend encore la décision pour deux autres recours, qui pourraient lui permettre d'éviter le procès.

Ses avocats ont notamment déposé une autre requête sur la question de validité de ces fameuses écoutes.

Lire aussi: Procès Bygmalion - la décision sur les recours de Sarkozy reportée au 25 octobre

L'ancien président est poursuivi pour avoir tenté en 2014 de corrompre Gilbert Azibert, alors magistrat à la cour de cassation, en lui promettant un poste à Monaco contre des informations tenues secrètes en marge de l'affaire Bettencourt (pour laquelle on le soupçonnait d'abus de faiblesse, avant qu'il obtienne un non-lieu).

Il avait aussi été mis sur écoute dans le cadre de l'affaire sur le financement libyen pour sa campagne présidentielle de 2007 mais un échange avec son avocat Maître Thierry Herzog, via un numéro attribiué au fameux Paul Bismuth, avait mis la puce à l'oreille des enquêteurs.

A noter que son ancien avocat Thierry Herzog et Gilbert Azibert sont également renvoyés en correctionnelle dans cette affaire.

Et aussi:

Procès Bygmalion: Sarkozy attend la réponse de la justice sur ses recours

Fonds libyens: Sarkozy réclame des témoignages à décharge non transmis par la Libye

Sarkozy et le financement libyen: la justice va recourir à "Cash Investigation"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le recours de Nicolas Sarkozy, contre le réquisitoire définitif dans l'affaire des écoutes, a été rejeté ce lundi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-