Une ado britannique amoureuse de la Tour Eiffel envoie un poème à Macron qui répond en vers

Une ado britannique amoureuse de la Tour Eiffel envoie un poème à Macron qui répond en vers

Publié le :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 10:07

Mise à jour :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 10:10
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après avoir reçu à l'Élysée un poème d'une adolescente britannique qui racontait sa visite à la Tour Eiffel, Emmanuel Macron a relevé le gant et a répondu par quelques vers en anglais que la jeune Sophie a reçus mercredi.

Il aura fallu huit mois et un changement de président pour que Sophie obtienne une réponse. En avril dernier, cette jeune Britannique de 12 ans, à cette époque, a effectué un voyage à Paris et est tombé en admiration devant la Tour Eiffel comme le rapporte le Huffington Post

Se munissant de sa plus belle plume, elle a écrit un poème en l'honneur de la Dame de fer et a tout naturellement adressé sa ballade au locataire de l'Elysée de l'époque, François Hollande. La mignonne missive était restée lettre morte jusqu'au mercredi 1er novembre.

Ce jour-là, la petite Sophie fête ses 13 ans et reçoit enfin une réponse à son poème comme l'explique l'ambassade de France au Royaume-Uni sur son compte Twitter. Et ce n'est autre que le président de la République en personne qui a tenu à prendre la plume à son tour pour répondre, en vers également et dans la langue de Shakespeare.

Un texte où Emmanuel Macron imagine une dialogue dans lequel la Tour Eiffel échange avec la jeune fille dont voici la traduction:

En voyage à Paris, la petite Sophie

Croisa une géante, illuminant la nuit.

"Comment t’appelles-tu, monstre surnaturel?"

"Mes nombreux visiteurs m’appellent Tour Eiffel"

"N’es-tu pas parfois lasse, avec tes mille atours

Que l’on ne voit en toi qu’une banale tour.

Toi, le dragon, la fée, qui veille sur Paris,

Toi la torche olympique qui flotte dans le ciel gris?"

"Comme tu me flattes! Si rares sont les poètes

Qui chantent les louanges de mon âme parisienne

Comme l’ont fait Cocteau, Aragon, Cendrars,

Trénet et Apollinaire… Comme tu es si douée

Pour voir sous la surface, tu pourrais

Si tu veux, quand tu seras rentrée de France-

Prendre ton stylo et écrire

Pourquoi tu m’apprécies -ce serait gentil et amusant!"

"Tu peux compter sur moi ! Il y a tant à dire

J’écrirai vingt lignes… mais qui les lira?"

"Eh bien je connais un homme qui lira ton poème."

"Vraiment? Qui?"

"Le président de la France."

Un cadeau d'anniversaire dont Sophie devrait se souvenir longtemps.

On ne connaissait pas encore à Emmanuel Macron cette âme de poète.


Commentaires

-