Valérie Trierweiler "plus que jamais de gauche"

Valérie Trierweiler "plus que jamais de gauche"

Publié le :

Mardi 18 Août 2015 - 10:35

Mise à jour :

Mardi 18 Août 2015 - 10:55
Valérie Trierweiler a accordé ce mardi une interview à RTL. Engagée auprès du Secours populaire, l'ex-compagne de François Hollande a refusé de faire porter au président de la République ou au gouvernement la responsabilité des questions de pauvreté ou humanitaires.
©Cyclotron/Wikimedia Commons
PARTAGER :
-A +A

Discrète depuis son départ de l'Elysée et la sortie de son livre très critique envers François Hollande Merci pour ce moment  (Ed. Les Arènes), Valérie Trierweiler est sortie de sa réserve pour RTL ce mardi 18. L'ex-compagne du président de la République, marraine du Secours populaire, a largement évoqué son engagement associatif et les actuels enjeux humanitaires, mais n'a pas échappé aux questions politiques. Un thème sur lequel elle a préféré défendre l'action du Secours populaire plutôt que d'enfoncer le gouvernement.

Elle explique ainsi que "François Hollande est le président de tous les Français donc le mien aussi, (...) maintenant mon président de cœur c'est Julien Lauprêtre qui dirige le Secours populaire". Un engagement qui, selon l'ex-Première dame, n'est pas si éloigné de la politique: "Le rôle associatif c'est une façon de faire de la politique, la politique est à tous les niveaux", même si elle ne sera "jamais (une) élue". "Je veux continuer à faire plus, je fais des choses qui ne sont pas dans les caméras", explique Valérie Trierweiler. Bien que cela reste "une activité annexe".

Interrogée sur ses convictions politiques, notamment son intérêt pour le discours de Jean-Luc Mélenchon, elle a déclaré: "Je suis de gauche, plus que jamais de gauche. Chez Mélenchon il y a des idées que je peux approuver et d'autres non".

Alors que le Secours populaire va une nouvelle fois offrir une journée de vacances aux enfants défavorisés mercredi 19, Valérie Trierweiler a refusé d'imputer au seul gouvernement de François Hollande la responsabilité de leur situation: "le Secours populaire emmène des enfants en vacances depuis des dizaines d'années (…). Aujourd'hui il y a  encore plus d'enfants dans la misère (…), tout cela résulte d'une situation assez ancienne qui ne fait que s'aggraver".

Pas non plus de tacle à l'égard de Ségolène Royal, même si la froideur des relations entre Valérie Trierweiler et la précédente compagne de François Hollande est de notoriété publique. La marraine du Secours populaire préfère applaudir "des deux mains" la lutte de la ministre de l'Ecologie contre le gaspillage alimentaire.

 

 

Valérie Trierweiler "applaudit des deux mains" l'initiative de Ségolène Royal sur le gaspillage alimentaire.


Commentaires

-