Valls prend position contre le burkini, le Conseil français du culte musulman se dit "surpris"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Valls prend position contre le burkini, le Conseil français du culte musulman se dit "surpris"

Publié le 17/08/2016 à 16:27 - Mise à jour à 16:33
©Jacques Demarthon/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Abdallah Zekri, le président de l'Observatoire contre l'islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM) s'en est pris ce mercredi à Manuel Valls et à Jean-Pierre Chevènement. Il appelle à mettre fin à "un débat inutile" sur le port du burkini.

Les arrêtés municipaux interdisant le port du burkini sur les plages continuent d'alimenter la polémique. Dans une interview au quotidien régional La Provence, le Premier ministre Manuel Valls a estimé que le burkini n'est "pas compatible avec les valeurs de la France et de la République" et défendu son interdiction, assurant "comprendre" la décision des élus.

"Les plages, comme tout espace public, doivent être préservées des revendications religieuses. Le burkini n’est pas une nouvelle gamme de maillots de bain, une mode. C’est la traduction d’un projet politique, de contre-société, fondé notamment sur l’asservissement de la femme", a expliqué le Premier ministre, qui juge toutefois que le législateur n'a pas à intervenir en la matière.

Une prise de position qui passe mal auprès des représentants de la communauté musulmane. Abdallah Zekri, le président de l'Observatoire contre l'islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM) s'en est pris de manière virulente aux déclarations de Manuel Valls sur BFMTV ce mercredi 17. "Je suis surpris de lire l’intervention de Manuel Valls dans la mesure où il y a des contacts permanents avec le ministre de l’Intérieur en charge des cultes" s'est-il indigné.

Et d'ajouter: "est-ce que 10 ou 12 femmes portant le burkini mettent en danger la République? Je n’y crois pas du tout", avant d'assurer "ces femmes le (le burkini, NDLR) portent librement, certaines pour se préserver, par pudeur, d’autres par convictions religieuses".

Abdallah Zekri s'en est également pris à Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour prendre la tête de la nouvelle Fondation pour l'islam de France, qui a récemment demandé aux musulmans français de faire preuve de "discrétion". "Nous nous sommes des citoyens français. Quand j’entends dire que les musulmans doivent être plus discrets, plus discrets sur quoi? Qu’est-ce que nous avons fait pour ne pas être discrets?", s'interroge le président de l'Observatoire contre l'islamophobie.

Avant de prévenir: "s'il (Jean-Pierre Chevènement, NDLR) veut travailler avec nous, ce n’est pas de cette manière-là, l’islam colonial est terminé depuis très longtemps".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Abdallah Zekri, le président de l'Observatoire contre l'islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM) s'en est pris ce mercredi à Manuel Valls et à Jean-Pierre Chevènement.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-