Verdun: la venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement

Verdun: la venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement

Publié le :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 11:06

Mise à jour :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 11:43
© LUDOVIC MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Emmanuel Macron a été l'objet d'une nouvelle polémique lors de sa venue à Verdun. Un membre de ses services aurait en effet demandé aux personnes assistant à un enterrement à Verdun de "se dépêcher" pour que la rue de l'Eglise soit libérée avant l'arrivée du président de la République.

Le voyage d'Emmanuel Marcron sur les traces de la Première Guerre mondiale dans le Nord-Est de la France devait parallèlement être l'occasion de reconquérir les Français de province avec qui la rupture semble avoir été finalisée par la dernière hausse des carburants.

Mais le président de la République a été malmené par les polémiques (notamment sur l'hommage au maréchal Pétain) et les interpellations de citoyens mécontents.

Dernière "affaire" en date, le déplacement du président de la République aurait perturbé un enterrement, rapporte L'Est Républicain.

Voir: Dans le Nord, Macron, malmené, se dit "heureux" de son périple mémoriel

Le journal local rapporte le témoignage d'un certain Olivier, qui assistait mardi 6 aux funérailles de son oncle en l'église Saint-Victor de Verdun. Or ce même jour, Emmanuel Macron arrivait sur place pour rendre hommage aux victimes de la fameuse bataille et aller à la rencontre des habitants.

L'enterrement aurait perturbé l'itinéraire présidentielle, la rue de l'église menant à la mairie et devant être coupée avant l'arrivée d'Emmanuel Macron.

Selon Olivier, une heure après le début de la cérémonie "un homme en civil avec une plaque tricolore venir dans l’église nous demander de nous dépêcher un peu". "Je trouve cela honteux et irrespectueux, d’autant que d’après ce que j’ai su, nous avions le temps puisque le chef de l’Etat n’est arrivé qu’une heure plus tard", s'est-il emporté dans les colonnes du quotidien.

Une mésaventure dont on peut imaginer que le président de la République lui-même n'était pas l'instigateur, mais qui ne risque pas d'améliorer son image d'un président "des villes", déconnecté du quotidien des territoires, voire méprisant pour certains.

Lire aussi:

Hommage à Pétain: la page qui fait mentir le gouvernement supprimée

Commémoration du 11 Novembre: l'échec du plan com' de Macron

Sondages: Macron le clivant et Mélenchon l'inquiétant s'effondrent

La venue d'Emmanuel Macron à Verdun aurait perturbé un enterrement.


Commentaires

-