Visé par une plainte pour viol, Darmanin reçoit une ovation des députés LREM à l'Assemblée

Visé par une plainte pour viol, Darmanin reçoit une ovation des députés LREM à l'Assemblée

Publié le :

Mercredi 31 Janvier 2018 - 15:43

Mise à jour :

Mercredi 31 Janvier 2018 - 16:02
Les députés de la majorité ont ovationné Gérald Darmanin mardi à L'assemblée nationale. Le ministre des Comptes publics est visé par une enquête préliminaire pour des accusations de viol.
© Philippe LOPEZ / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La majorité a apporté son soutien au ministre des Comptes publics. Gérald Darmanin a reçu mardi 30 une ovation de nombreux députés de La République en Marche, qui se sont levés pour l'applaudir, alors qu'il se trouvait à l'Assemblée nationale. L'ancien maire de Tourcoing fait l'objet de graves accusations. Une ex-call girl a en effet déposé plainte pour viol, agression qui aurait eu lieu en 2009.

La scène s'est déroulée suite à l'adoption par la chambre basse du Parlement du "droit à l'erreur", qui permettra, sous réserve d'être "de bonne foi", d'éviter des sanctions de l'administration au premier manquement. Ce soutien ostensible intervient donc trois jours après l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "viol" qui vise le ministre de l'Action et des Comptes publics. 

Lire aussi - Affaire Darmanin/ Spatz: "il n'y a jamais eu viol"

Sophie Spatz, la femme qui accuse Gérald Darmanin, aurait demandé en 2009 à celui qui n'était alors que chargé de mission à l'UMP d'intervenir pour effacer une mention à son casier judiciaire. Elle l'accuse d'avoir eu une relation sexuelle non-consentie avec elle dans un hôtel.

La première plainte pour viol de Sophie Spatz avait été classée sans suite cet été. Elle a réitéré ses accusations entraînant de fait une nouvelle enquête préliminaire. Il y a huit mois, Gérald Darmanin avait lui déposé plainte pour "dénonciation calomnieuse".

L'avocate de Sophie Spatz estime que sa cliente a manifesté son refus de coucher avec le ministre et assure que la femme a été victime d'un "viol par surprise", et non pas d'un "abus de faiblesse", faits qui auraient alors été prescrits.

Le ministre s'est vu renouveler la confiance d'Emmanuel Macron et d'Édouard Philippe ce mercredi 31 selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. "Gérald Darmanin, le Premier ministre l’a rappelé très tôt, a la confiance du Premier ministre et la confiance du président de la République et je crois que l’ensemble des membres du gouvernement ont pu lui témoigner de leur solidarité", a-t-il expliqué. 

Darmanin a été ovationné par les députés de la majorité.


Commentaires

-