"Vous pourriez être ma mère": la réplique "misogyne" d'un député LR (vidéo)

"Vous pourriez être ma mère": la réplique "misogyne" d'un député LR (vidéo)

Publié le 25/01/2018 à 10:54 - Mise à jour à 11:12
©Capture d'écran Dailymotion
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le ton est monté mercredi soir à la commission des Lois de l'Assemblée nationale entre Robin Reda et Yaël Braun-Pivet. Le jeune élu n'a pas vraiment apprécié d'être l'objet de remontrances et a tenu des propos qu'elle a qualifiés de "misogynes". Il s'est finalement excusé ce jeudi matin sur les réseaux sociaux.

Ambiance tendue à la commission des Lois de l'Assemblée nationale entre Yaël Braun-Pivet et Robin Reda. Lors d'une session mercredi 24 au soir, la présidente LREM de la commission a reproché au député LR d'avoir dévoilé dans la presse, avec le député Eric Pouillat (LREM), le rapport sur le cannabis.

"Je vous remercie de vous en souvenir et de ne pas réitérer ce genre d'actes", a-t-elle déclaré, lui donnant ensuite la parole. 

Voir: La consommation de cannabis bientôt passible d'une simple amende?

Mais le député n'a visiblement pas apprécié cette remarque et a critiqué "le rappel au règlement quasi maternel" de la présidente, une réflexion qu'elle à qualifié de "misogyne". "Non, je disais ça car vous pourriez être ma mère", a alors répliqué Robin Reda de 21 ans son cadet. Puis, pour justifier son échange avec les médias, il a dit regretter "l'inscription très tardive à l'ordre du jour de ce rapport".

Une déclaration qu'elle n'a pas laissé passer puisqu'elle lui a fait remarquer que la date qui avait été fixée en décembre avait été repoussée à sa demande. "C'est extrêmement déloyal", s'est-elle alors exclamée. 

A lire aussi - Publicité: ces marques qui s'engagent contre les clichés sexistes 

Rapidement, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a réagi sur les réseaux sociaux apportant son soutien à Yaël Braun-Pivet. "Une femme de pouvoir n’est pas forcément une figure maternelle. En l'espèce, c’est une Présidente de Commission des lois de l’Assemblée Nationale. Sexisme en politique, 2018. Illustration du combat culturel qu’il nous reste à mener", a-t-elle ainsi écrit sur Twitter.

Suite à quoi, Robin Reda a estimé bon de s'excuser auprès de la présidente de la commission, publiant ce jeudi matin un message sur son compte Twitter. "Ce propos excessif n'est ni dans mon habitude ni dans mon ADN politique. Je m'en excuse sincèrement avec l'espoir d'en revenir rapidement au débat de fond", a écrit le député LR.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le député Robin Reda (à droite) a fait une remarque jugé "misogyne" à la présidente LREM de la commission.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-