Zemmour candidat en 2022: ses amis estiment qu'il pourrait "se laisser convaincre"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Zemmour candidat en 2022: ses amis estiment qu'il pourrait "se laisser convaincre"

Publié le 07/06/2019 à 10:20 - Mise à jour à 10:29
© BERTRAND GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Eric Zemmour se laisserait séduire par l'idée d'une candidature à l'élection présidentielle en 2022 rapporte ce vendredi 7 "Le Point". Bien que l'intéressé s'en défende, l'hebdomadaire révèle qu'il aurait sondé ses proches sur cette éventualité. 

Et si Eric Zemmour était candidat à l'élection présidentielle de 2022? Selon Le Point ses proches ont fait savoir que le polémiste "pourrait se laisser convaincre". Pour autant, l'écrivain identitaire hésiterait au regard "des bouleversements que cela impliquerait dans sa vie privée". 

L'hebdomadaire explique que l'idée a fait son chemin au sein de certains cercles "d'idolâtres" composés "de personnalités de droite –appelons-la, au choix, extrême, identitaire, réactionnaire, populiste...". A titre d'exemple le site d'extrême droite islamophobe "Riposte laïque" s'interrogeait en novembre 2018 "2022: et si on contactait maintenant Éric Zemmour?".

Toujours selon Le Point, Eric Zemmour aurait sondé ses proches pour qu'ils travaillent sur le scénario d'une candidature. Ceux-ci ont estimé "que l'argent ne sera pas pour lui un souci, tant les donateurs seraient nombreux. De même, n'aura-t-il aucun problème à s'entourer d'une armée de bénévoles". Ils voudraient "le voir porter les thèmes du «Grand remplacement», de «l'invasion migratoire» et de «l'islamisation de la France» en 2022 et éviter à tout prix un second tour Macron-Le Pen".

Joint par le journal, le principal intéressé s'est fendu d'un lapidaire: "les gens disent n'importe quoi!".

L'article du Point souligne toutefois qu'Éric Zemmour serait à la manœuvre avec Patrick Buisson pour créer une plate-forme susceptible de rassembler à la fois les déçus des Républicains et ceux du Rassemblement national, mais pas seulement. En effet, le tandem, qui estime que l'union des droites ne serait pas suffisante pour l'emporter en 2022, ferait les yeux doux à une partie de l'électorat de la France insoumise. Une idée qu'ils ne sont pas seuls à explorer: des proches de Marion Maréchal (ex-Le Pen), dont son père Samuel Maréchal, ont ainsi récemment lancé une association politique avec peu ou prou le même objectif... mais pour porter la jeune femme au pouvoir.

Voir aussi - Européennes: Marine Le Pen dit avoir proposé la 3e place de sa liste à Eric Zemmour

Au mois de mai, L'Express révélait que l'écrivain avait été approché par Marine Le Pen pour figurer en troisième place sur la liste du Rassemblement national aux élections européennes. Eric Zemmour avait alors refusé car il souhaitait obtenir la tête de liste qui avait finalement échu à Jordan Bardella. Pourquoi ce refus de la première place? Marine Le Pen n'aurait pas souhaité faciliter l'éclosion en politique d'une figure déjà populaire dans les rangs de la droite mais pas tout à fait sur la même ligne, et qui aurait pu "lui faire de l'ombre dans la perspective 2022", soulignait déjà un cadre du RN.

A noter qu'une proposition identique lui avait été offerte par Nicolas Dupont-Aignan. Le président de Debout la France avait essuyé un refus poli.

Enfin, l'hebdomadaire écrivait "de son côté, le souverainiste Paul-Marie Coûteaux a tenté d'opérer un rapprochement en vue du scrutin entre le journaliste et Marion Maréchal. En vain".

Lire:

Pour Zemmour, "l'islam empêche le développement de la liberté individuelle" (vidéo)

Eric Zemmour relaxé en appel après des propos polémiques sur les musulmans

Polémiques et concurrence: pourquoi Le Pen n'a pas voulu que Zemmour soit tête de liste?

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Eric Zemmour sera-t-il candidat à la présidentielle de 2022?

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-