Accord de libre-échange nord-américain: Trump va renégocier avec le Mexique et le Canada

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Accord de libre-échange nord-américain: Trump va renégocier avec le Mexique et le Canada

Publié le 23/01/2017 à 12:14 - Mise à jour à 12:16
©Kena Betancur/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Lors d'une cérémonie dans les salons de la Maison Blanche, Donald Trump a affirmé dimanche qu'il allait commencer à renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) avec les dirigeants du Canada et du Mexique. La rencontre avec Enrique Peña Nieto a été fixée au 31 janvier tandis qu'aucune date n'a été annoncée à ce jour pour celle avec Justin Trudeau.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a affirmé dimanche 23 qu'il allait commencer à renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) avec les dirigeants du Canada et du Mexique qu'il doit rencontrer prochainement. "Nous allons rencontrer le Premier ministre du Canada (Justin Trudeau) et le président du Mexique (Enrique Peña Nieto) et nous allons commencer des négociations liées à l'Aléna", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie dans les salons de la Maison Blanche. L'Aléna, entré en vigueur en janvier 1994, associe les Etats-Unis, le Canada et le Mexique dans une vaste zone de libre-échange. Il fait partie des cibles privilégiées de Donald Trump qui l'accuse d'avoir encouragé l'exode d'emplois manufacturiers américains vers le Mexique.

La nouvelle administration républicaine a d'ores et déjà averti que si ses partenaires refusaient une négociation "qui apporte aux travailleurs américains un accord équitable", les Etats-Unis quitteraient l'Aléna. Selon les statuts de l'accord, l'une des parties peut notifier aux autres son intention de le quitter, ouvrant alors une période de 180 jours pour entamer de nouvelles négociations. Si aucun nouvel accord n'est conclu, l'ancien est alors dissous.

La rencontre avec M. Peña Nieto à la Maison Blanche a été fixée au 31 janvier. Aucune date n'a été annoncée à ce jour pour la rencontre avec M. Trudeau. Louant le président mexicain - "il a vraiment été extraordinaire" - M. Trump a fait part de son espoir d'arriver à "de très bons résultats" avec ce pays frontalier des Etats-Unis sur les questions d'immigration et de sécurité. Durant sa campagne, le magnat de l'immobilier s'est engagé à construire un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, financé, a-t-il assuré, par Mexico.

Depuis la victoire de Donald Trump en novembre, à la fois le Canada et le Mexique ont affirmé être prêts à discuter avec la nouvelle administration américaine pour réexaminer l'Aléna. Le gouvernement canadien a également indiqué qu'il espérait maintenir l'accord bilatéral de libre-échange conclu en 1989 avec Washington même si Donald Trump décidait de se retirer de l'Aléna.

Le président mexicain Pena Nieto a eu dimanche une conversation téléphonique avec le Premier ministre canadien Trudeau pour coordonner leurs efforts afin de protéger la zone de libre-échange couvrant l'Amérique du Nord, a-t-on appris auprès des services du président mexicain. Lors de cette conversation, M. Pena Nieto "a souligné l'importance des relations entre le Mexique et le Canada, ainsi que de l'accord de libre-échange et de la libre circulation des investissements" en Amérique du Nord. Les dirigeants mexicain et canadien "ont convenu de redoubler les efforts pour continuer à dynamiser l'intégration économique en Amérique du Nord", a souligné la présidence mexicaine dans un communiqué.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Donald Trump accuse l'Accord de libre-échange nord-américain d'avoir encouragé l'exode d'emplois manufacturiers américains vers le Mexique.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-