Affaire Arkadi Babtchenko: "fake news" ou journaliste sauvé de la mort? (vidéo)

Polémique

Affaire Arkadi Babtchenko: "fake news" ou journaliste sauvé de la mort? (vidéo)

Publié le :

Jeudi 31 Mai 2018 - 10:25

Mise à jour :

Jeudi 31 Mai 2018 - 10:28
L'opération des services secrets ukrainiens qui a permis de sauver le journaliste russe Arkadi Babtchenko et de compromettre Moscou ne fait pas l'unanimité (sauf bien sûr sur le fait que le journaliste ait été sauvé d'un assassinat). Reporters sans frontières (RSF) dénonce le procédé.
© Sergei SUPINSKY / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Pour ses confrères, et même sa famille qui n'avait pas été dans la confidence et le croyait mort, la réaparition d'Arkadi Babtchenko mercredi 30 après l'annonce de sa mort mardi 29 est une explosion de joie.

Mais pour Reporters sans frontières (RSF), l'ONG française qui lutte pour la liberté de la presse dans le monde et combat les atteintes faites aux journalistes, la pilule ne passe pas. Christophe Deloire, son secrétaire général, s'est ainsi agacé contre la manipulation initiée par  le SBU, les services secrets ukrainiens. Sur le site de l'organisation, il déclare: "La réapparition du journaliste est un très grand soulagement. Mais il est navrant et regrettable que les services ukrainiens aient joué avec la vérité. Fallait-il recourir à un tel stratagème? Rien ne justifie de mettre en scène la mort d’un journaliste". Le représentant de l'ONG regrette en outre que cette affaire puisse jeter le discrédit, ou au moins la suspicion, sur les autres cas d'assassinat de journalistes sur fond de représailles.

Pierre Haski, le président de l'ONG n'a pas réagi mais a relayé sur son compte Twitter un post de son secrétaire général.

Lire aussi - Ukraine: le journaliste russe Babtchenko est vivant, son meurtre mis en scène par Kiev

Une position qui tranche avec l'explosion de joie des collègues du journaliste russe réfugié en Ukraine. Les images d'une vidéo montre ainsi les cris de joie des employés de la chaîne tatare ATR dans laquelle il travaillait depuis octobre 2017.

L'opération préparée par les services secrets ukrainiens depuis deux mois était en effet secrète et Arkadi Babtchenko lui-même n'a été averti qu'il y a un mois d'une opération du FSB (les services secrets russes) visant à l'éliminer.

Lors de la conférence de presse, où les agents ukrainiens avaient l'air très satisfaits d'avoir arrêté le tueur engagé et compromis ainsi Moscou, Arkadi Babtchenko a voulu "remercier les Services de sécurité ukrainiens pour m'avoir sauvé la vie", précisant "je voudrais présenter mes excuses à ma femme pour l'enfer qu'elle a vécu pendant deux jours".

Arkadi Babtchenko était bien vivant.

Commentaires

-