Mollah Omar: les talibans confirment sa mort, le nom du successeur révélé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mollah Omar: les talibans confirment sa mort, le nom du successeur révélé

Publié le 30/07/2015 à 14:34 - Mise à jour à 19:18
©AP/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Dans un communiqué paru ce jeudi, les talibans ont confirmé la mort de leur chef, le mollah Omar, auquel ils auraient trouvé un successeur en la personne du mollah Akhtar Mohammad Mansoor. La mort de l'ancien leader des insurgés pourrait mettre à mal les pourparlers de paix entre Kaboul et les talibans.

Alors que la présidence afghane a fait part mercredi 29 de la mort du chef suprême des talibans, le mollah Omar, il y a deux ans, dans un hôpital de Karachi (Pakistan), les insurgés islamistes eux-mêmes l’ont confirmée ce jeudi. "La direction de l'émirat islamique (nom que se donnent les talibans, NDLR) et la famille du mollah Omar annoncent le décès de maladie du fondateur et chef  (des talibans)", ont-ils déclaré dans un communiqué, se refusant pour autant donner plus de détails sur la mort de leur leader historique, auquel ils auraient d’ailleurs trouvé un successeur en la personne du mollah Akhtar Mohammad Mansoor, selon un média pakistanais généralement bien informé sur le sujet.

C'est la BBC qui a fait part de la mort du leader borgne des talibans dans un article paru mercredi. Le média britannique estime qu'il serait mort depuis deux ou trois ans, de façon naturelle.

Akhtar Mohammad Mansoor, ancien second du mollah Omar, est également originaire de la région de Kandahar en Afghanistan. Il serait favorable aux pourparlers de paix qui se tiennent actuellement entre les autorités afghanes et les talibans au Pakistan. Des négociations qui semblent fragilisées par l'annonce de la mort du mollah Omar.

Une première rencontre s'était tenue le 7 juillet dernier dans la ville de Murree près de la capitale pakistanaise, Islamabad. Une réunion supervisée par des représentants américains et chinois. "Des médias diffusent des informations selon lesquelles des pourparlers de paix vont se tenir très bientôt (...) soit en Chine soit au Pakistan", ont déclaré ce jeudi les talibans dans un communiqué publié sur leur site internet. "(Notre) bureau politique (...) n'est pas informé de (l'existence de) ce processus", ont-ils ajouté.

La mort du mollah Omar pourrait renforcer l'émergence d'une branche de l'Etat islamique au Pakistan et en Afghanistan qui recueille actuellement les éléments les plus jeunes et les plus radicaux des talibans qui refusent de faire la paix avec Kaboul.

Né en 1960 dans un village proche de Kandahar, le mollah Omar avait d'abord participé au djihad contre l'invasion soviétique de l'Afghanistan (1979-1989) avant de rejoindre les rangs du mouvement des talibans ("étudiants" en pachtoune, la langue locale) en 1994 et de se retrouver à leur tête lorsque ceux-ci ont pris le contrôle du pays en 1996.

En 2001, après la chute du régime taliban, qui soutenait Al-Qaïda, suite à l'intervention américaine consécutive aux attentats du 11 septembre 2001, il avait fuit à moto son pays pour le Pakistan voisin et n'avait jamais été retrouvé. Sa tête avait été mise à prix 10 millions de dollars, mais les services de renseignement américains n'avaient jamais réussi à le localiser de nouveau.

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le successeur du mollah Omar à la tête des talibans est le mollah Akhtar Mohammad Mansoor.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-