Algérie: le président Abdelaziz Bouteflika hospitalisé à Grenoble

Hospitalisation

Algérie: le président Abdelaziz Bouteflika hospitalisé à Grenoble

Publié le :

Vendredi 14 Novembre 2014 - 18:41

Mise à jour :

Samedi 15 Novembre 2014 - 17:18
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika est de nouveau hospitalisé en France, à Grenoble. A 77 ans, le dirigeant avait été affaibli l'an dernier par un AVC soigné à Paris, ce qui ne l'avait pas empêché de briguer un 4e mandat et de gagner l'élection présidentielle.
©Zohra Bensemra/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika est hospitalisé à l'hôpital d'Alembert à Grenoble (Isère), selon le Dauphiné Libéré. Ce vendredi 14 dans l'après-midi, ni le Quai d'Orsay, ni le gouvernement algérien n'ont confirmé l'information et les possibles raisons de cette intervention n'étaient pas connues. Mais dans la soirée une source gouvernementale française a confirmé ces informations locales, sans autre précision.

Depuis plusieurs années déjà, la santé du dirigeant pose question. Cette hospitalisation, si elle se confirme, est la suite d'une longue série d'interventions médicales pour le président algérien. L'an dernier, il avait été hospitalisé au Val-de-Grâce à Paris des suites d'un AVC et avait déjà subi plusieurs autres interventions en 2006 et 2011, ainsi qu'en 2005 où il avait frôlé la mort à la suite d'un ulcère hémorragique.

A 77 ans, l'homme est en fauteuil roulant et n'apparaît que rarement à la télévision. Cette santé fragile ne l'a pas empêché de remporter en avril son 4e mandat à la tête de l'Algérie, avec 81% des suffrages. L'opposition dénonce, elle, l'incapacité du président à gérer les affaires du pays et le manque de transparence des autorités sur son état de santé réel.

"Je vais beaucoup mieux", aurait pourtant confié Abdelaziz Bouteflika début octobre à un ami diplomate.

Le 10 novembre, le dirigeant algérien a reçu le ministre des Affaires étrangères françaises, Laurent Fabius, venu à l'occasion de l'inauguration d'une usine Renault.

Abdelaziz Bouteflika lors de l'élection présidentielle algérienne, le 17 avril 2014.

Commentaires

-