Allemagne: Angela Merkel manifeste aux côtés des musulmans contre l'islamophobie

Allemagne: Angela Merkel manifeste aux côtés des musulmans contre l'islamophobie

Publié le :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 11:50

Mise à jour :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 15:13
©Markus Schreiber/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

A l'initiative d'organisations musulmanes allemandes, 10.000 personnes ont participé, mardi 13 au soir, à un rassemblement contre l'islamophobie après les attentats djihadistes en France. Angela Merkel ainsi que plusieurs autres membres de gouvernement allemand étaient présents.

Alors que le mouvement islamophobe Pegida (Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident) gagne du terrain à Dresde en Allemagne, Angela Merkel a voulu envoyer "un signal très fort". Suite aux attentats survenus à Paris la semaine dernière, la chancelière allemande a participé, mardi 13, à un rassemblement en plein cœur de Berlin. Au total, plus de 10.000 personnes se sont réunies pour dénoncer l'islamophobie et l'intolérance.

Egalement présent, le chef de l'Etat, Joachim Gauck, s'est adressé à ses concitoyens. "Nous tous, nous sommes l'Allemagne!" a-t-il lancé sur une tribune érigée devant la Porte de Brandebourg. L'Allemagne est "devenue plus diverse au niveau religieux, culturel et dans les mentalités grâce à l'immigration", a-t-il ajouté.

Face à la foule, où flottaient plusieurs drapeaux français, allemands et israéliens, les responsables musulmans à l'origine de cette initiative ont déposé une couronne de fleurs blanches portant l'inscription "Terrorisme: pas en notre nom" devant l'ambassade de France voisine.

"Les terroristes n'ont pas gagné et les terroristes ne gagneront pas", a assuré le président du Conseil central des musulmans d'Allemagne, Aiman Mazyek, lors d'un bref discours. De son côté, le vice-président du Conseil central des juifs en Allemagne, Abraham Lehrer, a "fermement et totalement condamné les actes de vengeance, notamment les agressions contre les mosquées".

La veille, à l'appel du mouvement Pegida, 25.000 personnes avaient défilé dans les rues de Dresde, capitale de la Saxe (ex-Allemagne de l'Est, nord-est de l'Allemagne), pour dénoncer ce qu’ils voient comme une islamisation de l’Allemagne. En parralèle, les contre-manifestants, appuyés par Angela Merkel, étaient plus de 100.000 à travers le pays à défiler contre le mouvement. Le même jour, la chancelière avait assuré que "l'islam appartient à l'Allemagne" et plaidé pour "la cohabitation paisible des différentes religions" dans le pays. 

 

 

Plus de 10.000 personnes se sont réunies, mardi 13 à Berlin, pour dénoncer l'islamophobie et l'intolérance.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-