Allemagne: des militants radicaux d'extrême droite préparaient des attentats

Allemagne: des militants radicaux d'extrême droite préparaient des attentats

Publié le :

Lundi 01 Juillet 2019 - 20:29

Mise à jour :

Lundi 01 Juillet 2019 - 20:36
© Oliver Berg / dpa/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les autorités allemandes ont ouvert une enquête sur un groupe de militants radicaux d'extrême droite, suspectés d'avoir préparé une série d'attentats contre des personnalités politiques de gauche et soutenant Angela Merkel sur les questions d'immigration. Les individus avaient accumulé du matériel pour tuer des gens et faire disparaître des corps.

Suite à des perquisitions et des arrestations mi-juin de militants radicaux d'extrême droite, dont certains étaient membres des forces de l'ordre, la justice allemande a décidé d'ouvrir une enquête car ils sont suspectés d'avoir voulu commettre une série d'attentats pour tuer des personnalités politiques.

Selon l'agence de presse RedaktionsNetzwerk Deutschland, et diverses autres sources comme The Guardian, Angela Merkel, dont la politique migratoire fait débat, et d'autres politiciens de gauche ou connus pour être pro-migrants, étaient visés par ce groupuscule d'extrême droite, composé d'une trentaine d'individus ayant tous des liens avec la police ou l'armée.

Ces sympathisants d'extrême droite accumulaient depuis plusieurs années des données confidentielles grâce à leurs taupes dans les rangs des forces de l'ordre.

Lire aussi: en Allemagne, la crainte du terrorisme d'extrême droite ravivée par le meurtre du préfet Lübcke

Le groupuscule, qui se fait appeler Nordkreuz (pour croix nordique), s'était aussi procuré du matériel pour se débarrasser des corps.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont retrouvé des armes et des munitions (plus de 10.000 cartouches qui auraient été détournées depuis 2012). Ils auraient aussi trouvé la trace d'une commande de 200 sacs mortuaires et de chaux vive.

Les médias allemands ont évoqué une liste de 25.000 cibles potentielles mais les trois hommes arrêtés mi-juin (deux policiers et un membre des forces spéciales) en ont nié l'existence.

Voir aussi:

Un préfet allemand tué, il était menacé par des groupes d'extrême droite

La télévision publique allemande ne diffusera pas un spot de l'extrême droite

"Marché aux esclaves": une affiche de l'extrême droite allemande fait polémique

Une enquête a été ouverte en Allemagne contre des militants radicaux d'extrême droite, suspectés d'avoir voulu commettre des attentats contre des personnalités politiques de gauche.


Commentaires

-