L’Année européenne du patrimoine culturel officiellement lancée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L’Année européenne du patrimoine culturel officiellement lancée

Publié le 02/01/2018 à 12:52 - Mise à jour le 03/01/2018 à 10:47
©Rmn-Grand Palais/Photo Didier Plowy, Paris, 2015
PARTAGER :

Auteur(s): La Maison de l'Europe de Paris, édité par la rédaction

-A +A

Jeudi 7 décembre, le Forum européen de la culture a marqué le top départ de l’Année européenne du patrimoine culturel. En 2018, l’Union européenne vivra au rythme de la culture et du patrimoine.

Organisée par la Commission européenne, le Forum européen de la Culture se déroule normalement chaque année à Bruxelles. Cette manifestation permet à des politiques et à des spécialistes du secteur culturel d’échanger autour de la mise en œuvre de l'Agenda européen pour la culture et des initiatives culturelles de l'Union européenne. Cette année c’est exceptionnellement à Milan qu’avait lieu l’évènement, un déplacement pas anodin pour lancer l’Année européenne du patrimoine culturel. Ce projet, proposé par l’Allemagne et soutenu dès son origine par la France, a été officialisé le 17 mars dernier par une décision du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne.

Dix ans après l’Année européenne du dialogue interculturel, l’Union européenne célèbre à nouveau son héritage commun et sa diversité culturelle. Tibor Navracsics, membre de la Commission chargé de l'Education, de la Culture, de la Jeunesse et du Sport à la Commission, a officiellement inauguré le Forum le 7 décembre dernier. Par la même occasion il a également lancé l’Année européenne du patrimoine culturel et a rappelé les objectifs de cette année thématique: "Le patrimoine culturel est au cœur du mode de vie européen. Il définit qui nous sommes et crée un sentiment d'appartenance. Le patrimoine culturel n'est pas seulement fait de littérature, d'art et d'objets, on le trouve aussi dans les techniques qui nous sont transmises, dans les histoires que nous racontons, dans la nourriture que nous mangeons. (…) Cette année de festivités sera une occasion formidable d'encourager les citoyens (…) à explorer la richesse de la diversité culturelle européenne et à réfléchir à la place que le patrimoine culturel occupe dans nos vies".

Le Forum a notamment permis d’ouvrir le débat sur la politique européenne de la culture. En effet, si l’Union européenne se distingue par sa coopération en matière de politique et d’économie, il apparait que le secteur culturel a parfois été délaissé par la construction européenne. Malgré un premier Plan d’action culturelle établit en 1977 (source) ce n’est qu’en 1992 que l’UE se voit conférer des compétences dans le domaine de la culture. Cette année-là l’Union déclare que "la Communauté contribue à l'épanouissement des cultures des États membres dans le respect de leur diversité nationale et régionale, tout en mettant en évidence l'héritage culturel commun". En vertu du principe de subsidiarité l’Union n’intervient dans ce domaine que si l’action des Etats ne peut suffire à atteindre les objectifs fixés. Il n’y a donc pas réellement de politique culturelle européenne mais l’on constate qu’une large majorité des actions menées par l’UE détient une dimension culturelle qu’il s’agisse du tourisme, de la mobilité entre citoyens des Etats-membres, ou de l’environnement.

L’UE essaye donc depuis une dizaine d’années de mettre en place des programmes spécifiquement dédiés au secteur culturel. C’est le cas d‘Europe Créative (source) qui a été établit pour un cadre allant de 2014 à 2020 et a pour objectif de renforcer la coopération culturelle européenne et d’aider au développement de l’audiovisuel et du cinéma en Europe. Le volet MEDIA d’Europe Créative a notamment contribué au soutien financier du film The Square, Palme d’Or 2017 ou du long-métrage français The Artist qui a reçu l’Oscar du meilleur film en 2012. Cette aide au développement apparait comme essentielle quand on sait que la notion de patrimoine culturel ne concerne pas uniquement le patrimoine bâti mais également le cinéma, la musique et les traditions. Le patrimoine culturel naturel est également mis à l’honneur en Europe grâce notamment au Conseil de l’Europe qui propose des itinéraires culturels permettant de découvrir des sites qui sont les vestiges d’une histoire commune.

Voir aussi - Les itinéraires culturels européens: un mélange de culture et de citoyenneté

A l’occasion de cette année européenne du patrimoine culturel de nombreux projets seront organisés par les États membres et complétés par des actions transnationales financées par l'UE. La Commission proposera notamment un label de l’année européenne du patrimoine culturel (source Patrimoine Europe) qui permettra à des projets valorisant la place du patrimoine en Europe d’être mis en lumière. Toute l’année des manifestations culturelles se dérouleront dans plusieurs villes européennes. Ainsi au mois de juin, l’évènement "Rendez-vous aux jardins" en France, Hongrie, Allemagne, Lituanie et Slovaquie mettra à l’honneur les parcs et jardins de ces pays sur le thème "l’Europe des jardins".

Pour l’UE, cette année vise principalement à sensibiliser les citoyens européens à l'importance économique et sociale du patrimoine de leur continent. La culture en Europe représente en effet un véritable enjeu politique et économique puisque 7,8 millions d'emplois sont indirectement liés au patrimoine en Europe. Avec 453 sites inscrits, le Vieux continent représente également près de la moitié de la liste du patrimoine mondial de l'Unesco

(Avec la contribution du Centre d’Information Europe Direct de la Maison de l’Europe de Paris)

 

Auteur(s): La Maison de l'Europe de Paris, édité par la rédaction


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Dix ans après l’Année européenne du dialogue interculturel, l’Union européenne célèbre à nouveau son héritage commun et sa diversité culturelle.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-