Attentat de Marseille: Ahmed Hanachi n'avait pas de liens établis avec des groupes "terroristes" (Premier ministre tunisien)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 05 octobre 2017 - 19:54
Image
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed (d) et son homologue français Edouard Philippe, le 5 oct
Crédits
© FETHI BELAID / AFP
"Nous avons été aussi choqués en Tunisie puisque nous-mêmes avons été victimes de trois attentats terroristes en 2015", a fait savoir Youssef Chahed.
© FETHI BELAID / AFP
Ahmed Hanachi n'aurait pas de liens avec des groupes "terroristes" en Tunisie, a fait savoir Premier ministre Youssef Chahed à l'issue d'une rencontre avec son homologue français Edouard Philippe. En France, l'enquête se concentre sur les proches du terroriste.

Le Premier ministre Youssef Chahed a indiqué ce jeudi 5 que l'enquête sur Ahmed Hanachi, le terroriste présumé ayant tué deux jeunes femmes à Marseille dimanche 1er à la gare Saint-Charles de Marseille, n'avait jusque-là pas mis en évidence de liens avec des groupes "terroristes" en Tunisie.

"L'enquête est en cours, nous n'avons pas vraiment de liens aujourd'hui ou de preuve qui prouve l'attachement, quand cette personne était en Tunisie, avec des groupes terroristes ou Daech" (acronyme arabe de l'organisation Etat islamique), a-t-il déclaré à la presse à l'issue d'une rencontre avec son homologue français Edouard Philippe.

Et d'ajouter: "Nous avons été aussi choqués en Tunisie puisque nous-mêmes avons été victimes de trois attentats terroristes en 2015". Ces attaques, menés par des djihadistes de l'Etat islamique, avaient fait 72 morts cette année-là dans le pays.

Les proches d'Ahmed Hanachi peinent eux aussi à comprendre ce qui a pu pousser à l'acte cet homme selon eux "perdu" mais pas radicalisé. Selon son père, la revendication de l'attentat émise par l'organisation Etat islamique est un mensonge. "Cette histoire de Daech pour moi c'est impossible", a-t-il fait savoir. Et d'ajouter: "Peut-être qu'il était sous l'effet de la drogue" quand il a assassiné les deux cousines, Maurane et Laura.

Les enquêteurs antiterroristes sondaient mercredi 4 l'entourage d'Ahmed Hanachi, tentant notamment de savoir si des proches, dont cinq sont en garde à vue, lui ont apporté un soutien logistique. Quatre hommes, âgés de 32 à 56 ans, et une femme de 35 ans ont été interpellés mardi après-midi et en début de soirée à Marseille. Tous sont inconnus des services de renseignement. 

À LIRE AUSSI

Image
Une tente blanche a été montée sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille le 1er octobre 201
Attentat de Marseille: 5 individus placés en garde à vue après des perquisitions dans le 1er et le 3e arrondissement de la ville
La police a procédé à plusieurs interpellations mardi soir à Marseille, suite à au moins deux perquisitions dans le 1er et le 3e arrondissement de la ville, dans le ca...
04 octobre 2017 - 14:36
Société
Image
Obsèques des étudiantes tuées dimanche à Marseille, le 5 octobre 2017 à Éguilles dans les Bouches-du
Aux obsèques des étudiantes tuées à Marseille, "un message d'amour et de paix"
Des centaines de personnes ont assisté jeudi aux obsèques des deux cousines de 20 ans assassinées dimanche à Marseille dans le sud de la France par un ressortissant tu...
05 octobre 2017 - 13:48
Société
Image
Une tente blanche a été montée sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille le 1er octobre 201
Attentat de Marseille: 5 individus placés en garde à vue après des perquisitions dans le 1er et le 3e arrondissement de la ville
La police a procédé à plusieurs interpellations mardi soir à Marseille, suite à au moins deux perquisitions dans le 1er et le 3e arrondissement de la ville, dans le ca...
04 octobre 2017 - 14:36
Société