Attentat en Tunisie: une troisième victime française

Attentat en Tunisie: une troisième victime française

Publié le 20/03/2015 à 14:16 - Mise à jour à 14:27
©Anis Mili/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): Victor Lefebvre

-A +A

Les autorités tunisiennes ont annoncé ce vendredi avoir identifié une troisième victime française parmi les 21 personnes tuées dans l'attentat de Tunis du mercredi 18. Trois corps restaient ce vendredi à identifier.

Le bilan de l'attentat de Tunis, survenu mercredi 18 s'est encore précisé ce vendredi et s'est également alourdi pour la France. Une troisième victime française a été identifiée a annoncé le ministère tunisien de la Santé.

En tout, 17 corps de touristes ont pu être identifiés. Parmi ceux-ci, les trois victimes françaises ainsi que quatre touristes italiens, trois japonais, un colombien, un australo-colombien, deux espagnols, un britannique, un belge et un polonais.

Toujours selon le ministère de la Santé, trois corps restaient ce vendredi à identifier. Le dernier bilan ferait donc état de 21 victimes en comptant le policier tunisien qui a succombé à ses blessures. Par ailleurs, les autorités tunisiennes rapportent que 43 personnes ont été blessées. Sept Français se trouvent parmi elles. "Nous sommes particulièrement inquiets pour deux d’entre eux", avait déclaré jeudi Manuel Valls.

Il avait alors annoncé la mort de deux touristes français. L'un était originaire de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne). Le second venait d'Aussillon dans le Tarn. Il était en voyage avec sa compagne dont on était sans nouvelle jeudi 19. On  ne savait toujours pas ce vendredi si elle se trouvait parmi les victimes ou les blessés.

Les deux terroristes à l'origine de l'attaque du musée du Bardo, par ailleurs revendiquée par l'Etat islamique, ont été abattus dans l'assaut des forces spéciales. Identifiés, ils se nomment Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui. "Probablement" de nationalité tunisienne selon le ministre de l'Intérieur,  il s'agit de "deux éléments extrémistes salafistes takfiris" entraînés en Libye, selon le secrétaire d'Etat tunisien chargé des affaires sécuritaires. Plusieurs personnes ont été depuis arrêtées dans leur entourage.

Auteur(s): Victor Lefebvre


PARTAGER CET ARTICLE :


Les terroristes avaient ouvert le feu sur les touristes au musée du Bardo, à Tunis, mercredi 18.

Fil d'actualités Politique