Attentats en Espagne: la police estime que les terroristes préparaient "une attaque de plus grande envergure"

Attentats en Espagne: la police estime que les terroristes préparaient "une attaque de plus grande envergure"

Publié le :

Vendredi 18 Août 2017 - 15:34

Mise à jour :

Vendredi 18 Août 2017 - 15:55
© LLUIS GENE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le chef de la police espagnole, Josep Lluis Trapero, a expliqué ce vendredi que l'explosion d'un logement à Alcanar serait liée aux attentats de Barcelone et de Cambrils. Il a également précisé que l'auteur de l'attaque de Barcelone n'avait pas à l'heure actuelle été identifié.

Alors que le bilan des deux attentats qui ont frappé l'Espagne jeudi 17 et dans la nuit de ce vendredi 18 s'est alourdi avec la mort d'une femme grièvement blessée à Cambrils (le bilan passant ainsi de 13 à 14 décès) et qu'un quatrième suspect a été interpellé cet après-midi, le chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero, a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a fait le point sur l'enquête.

"Nous travaillons sur une hypothèse: l'attentat aurait été préparé longtemps à l'avance, pendant plusieurs semaines, dans le logement d'Alcanar, par plusieurs individus", a-t-il annoncé. Et d'ajouter: "Une vingtaine de bonbonnes de gaz avaient été retrouvées dans ce logement".

"Les enquêteurs soupçonnent les occupants de l'immeuble d'avoir préparé un engin explosif. Nous pensons que l'explosion a évité que les suspects puissent utiliser l'engin explosif", a précisé Josep Lluis Trapero avant d'ajouter que l'auteur de l'attaque de Barcelone "n'a pas, à l'heure actuelle, été identifié" mais qu'il pourrait se trouver parmi les terroristes présumés abattus à Cambrils jeudi soir.

"L'explosion aurait pu les empêcher d'utiliser tout le matériel dont ils disposaient. Et, désespérés, ces individus se seraient précipités pour passer à l'action à Barcelone et Cambrils", a-t-il détaillé avant de faire de le point sur les interpellations qui ont eu lieu depuis les attentats. "Il y a eu trois arrestations à Ripoll et une à Alcanar. Aucun d'eux n'a d'antécédent terroriste. Il s'agit de trois Marocains et un Espagnol", a souligné le chef de la police.

Pour rappel, une camionnette a foncé sur la foule, jeudi 17 en fin d'après-midi au cœur de la Catalogne, dans le quartier des Ramblas de Barcelone. Revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique, cet attentat a fait au moins 13 morts et plus d'une centaine de blessés de 34 nationalités. La seconde, elle, a eu lieu quelques heures plus tard, juste après minuit. Elle a été perpétrée selon le même mode opératoire dans la station balnéaire de Cambrils à 120 kilomètres au sud de Barcelone. Selon les services d'urgence de Catalogne, un policier et cinq civils ont été blessés dans l'attaque et une personne a succombé à ses blessures. Les cinq passagers du véhicule ont été abattus par la police.

"L'auteur de l'attaque de Barcelone n'a pas, à l'heure actuelle, été identifié" a expliqué le chef de la police catalane.


Commentaires

-