L'Australie frappée par un attentat: rare, mais pas une première

L'Australie frappée par un attentat: rare, mais pas une première

Publié le :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 12:02

Mise à jour :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 12:09
Avec une quinzine d'attentats déjoués depuis trois ans, l'Australie est constamment sous la menace d'attaques terroristes. Celle survenue ce vendredi à Melbourne est la troisième depuis 2014.
© William WEST / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une attaque à l’arme blanche dans le centre de Melbourne en Australie, ce vendredi 9, a fait un mort et deux blessés, a annoncé la police de l’Etat de Victoria, qui a abattu un suspect près d’un véhicule en feu. La police de Melbourne a annoncé traiter l'attaque comme un acte terroriste après avoir découvert des bonbonnes de gaz dans le véhicule du suspect. Ce dernier était d'ailleurs connu des services de renseignements australiens.

Si l’on pouvait penser que l’Australie est un pays épargné par les attentats dus à sa position insulaire, le pays a pourtant inculpé 74 personnes pour terrorisme en trois ans et a subi trois attentats islamiques depuis 2014. Dans le même temps, le gouvernement australien a annoncé avoir déjoué près d'une quinzaine d'attaques terroristes, dont une particulièrement spectaculaire contre un avion en juillet 2017.

Lire aussi - L'attaque mortelle de Melbourne est "terroriste" selon la police (vidéo)

Près d'une centaine d'individus ont quitté l'Australie pour rejoindre la Syrie et combattre dans les rangs d'organisations extrémistes, l'organisation État islamique principalement. Le pays a d'ailleurs déployé des avions de combats et des forces spéciales en zone irako-syrienne pour lutter contre le groupe terroriste dans le cadre de la coalition internationale contre l'EI.

Le 23 septembre 2014, Numan Haider, un Australien d'origine afghane, avait blessé à coups de couteau deux agents antiterroristes à Endeavour Hills (banlieue de Melbourne) avant d'être abattu. Des images du terroriste posant avec le drapeau noir du djihad avaient été découvertes lors de l'enquête.

Le même année, une prise d'otage à Sydney avait fait deux morts et quatre blessés. Un tireur isolé, identifié plus tard par la police sous le nom de Man Haron Monis, un islamiste australien d'origine iranienne, était entré dans un café et avait pris des otages. Il avait également arboré un drapeau noir frappé de la chahada, la profession de foi de l'islam. Man Haron Monis avait été abattu après avoir tué deux personnes et blessé quatre autres. Il avait fait allégeance à l'Etat islamique.

En janvier 2017, une voiture avait délibérément foncé dans la foule dans le centre de Melbourne, faisant six morts. Au moment du drame, le conducteur, de nationalité afghane, qui était soupçonné d'avoir poignardé son frère, était pourchassé par la police. Cette attaque, qui n'avait pas de caractère terroriste, avait fortement choqué les Australiens.

Voir:

L'Australie a déjoué un "complot terroriste" visant un avion  

Australie: un homme préparait un attentat terroriste pour le Nouvel An (police)

Melbourne: une voiture fonce sur la foule, "un acte délibéré"

Bien qu'insulaire, le niveau de menace terroriste est élevée en Australie.


Commentaires

-