Australie: prise d'otages par des djihadistes présumés dans le centre de Sydney

Australie: prise d'otages par des djihadistes présumés dans le centre de Sydney

Publié le :

Lundi 15 Décembre 2014 - 07:28

Mise à jour :

Lundi 15 Décembre 2014 - 07:33
Au moins un homme armé retient depuis plusieurs heures, ce lundi, un nombre indéterminé d'otages dans un café de Sydney, en Australie. Un drapeau noir islamique est plaqué sur une fenêtre.
©Capture d'écran
PARTAGER :
-A +A

Une prise d'otages est en cours dans le centre de la ville de Sydney ce lundi matin. Un homme armé retient un nombre indéterminé d'otage dans un café de la marque Lindt à Martin place, au cœur du quartier d'affaires de la plus grande ville d'Australie. Des médias locaux évoquent "jusqu'à une cinquantaine  d'otages". La police a évoqué un nombre d'otages inférieur à trente.

L'alerte a été donnée lundi matin à 10 heures (heure locale), soit peu avant minuit en France. Au bout de plusieurs heures, trois personnes on été vues en train de sortir en courant, selon les images diffusées en direct par la chaîne de télévision Channel 7. Des négociations sont en cours entre le preneur d'otages et les forces de police.

La police est intervenue au même moment à l'Opéra de Sydney, qui a été évacué, apparemment à la suite d'une alerte au colis suspect, sans qu'il soit possible d'établir un lien avec la prise d'otages.

Les autorités sont restées extrêmement prudentes sur l'identité du ou des preneurs d'otages, mais une image s'est imposée dès le début du drame: un drapeau, partiellement visible sur les images de la télévision australienne, de couleur noire, portant l'inscription en arabe "il n'y a de Dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète". Il s'agit du drapeau traditionnel drapeau noir du djihad qui, par contre, n'aurait pas de liens avec le groupe djihadiste Etat islamique.

En raison de cette prise d'otages, l'espace aérien au dessus de Sydney a également été fermé jusqu'à nouvel ordre et plusieurs lignes de bus et de train ont été suspendues.

L'Australie est confrontée au départ de plusieurs de ses ressortissants qui rejoingnent les rangs de l'Etat islamique et aux menaces de l'organisation djihadiste qui a appelé ses partisans à perpétrer des attaques dans les pays participant à la coalition internationale qui cherche à enrayer sa progression en Irak et en Syrie.

 

Le drapeau noir du djihad brandi par un otage dans un café de Sydney.


Commentaires

-