Autriche: des irrégularités dans le scrutin font invalider l'élection présidentielle

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Autriche: des irrégularités dans le scrutin font invalider l'élection présidentielle

Publié le 01/07/2016 à 14:50 - Mise à jour à 14:54
©Roland Schlager/APA/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Cour constitutionnelle autrichienne a invalidé ce vendredi le résultat du second tour de l'élection présidentielle, qui a vu l'écologiste Alexander Van der Bellen l'emporter de très peu face au candidat du FPÖ. Elle a ordonné un nouveau scrutin.

La décision est sans précédant en Autriche. La Cour constitutionnelle a annoncé ce vendredi 1er l'invalidation du résultat de la présidentielle qui a vu l'écologiste Alexander Van der Bellen battre de peu le candidat d'extrême droite Norbert Hofer en mai, en raison d'irrégularités dans le dépouillement de certains suffrages. Un nouveau vote sera ainsi organisé, sans doute à l'automne. 

La plus haute juridiction d'Autriche a relevé plusieurs irrégularités, notamment lors du dépouillement d'une partie des votes par correspondance. "Cette décision est destinée à renforcer la confiance dans notre État de droit et dans la démocratie", a indiqué le juge Gerhart Holzinger, président de la Cour, expliquant que cette annulation ne faisait "ni gagnant, ni perdant".

Cette décision valide donc le recours déposé par le parti FPÖ de Norbert Hofer. Avec 50,3 % des suffrages et 30.863 voix d'avance, Alexander Van der Bellen, soutenu par les écologistes, avait battu de justesse Nobert Hofer, son adversaire du Parti de la liberté d'Autriche (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ), représentant l'extrême-droite. Les deux candidats avaient été départagés par les votes par correspondance, dépouillés le 23 mai, soit le lendemain du scrutin. Ces votes représentaient près de 17 % des suffrages exprimés.

Ni fraude, ni manipulation du scrutin du 22 mai n'ont été diagnostiquées par les juges de la plus haute juridiction du pays mais une accumulation de négligences dans le dépouillement des urnes et des votes par correspondance, qui entachent la validité du résultat.

Ces négligences lors du dépouillement ont été soit faites en dehors des heures légales, soit effectuées par des personnes non habilitées, une pratique jusque-là largement tolérée.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La Cour constitutionnelle autrichienne a invalidé ce vendredi le résultat du second tour de l'élection présidentielle.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-