Autriche: des irrégularités dans le scrutin font invalider l'élection présidentielle

Autriche: des irrégularités dans le scrutin font invalider l'élection présidentielle

Publié le 01/07/2016 à 14:50 - Mise à jour à 14:54
©Roland Schlager/APA/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Cour constitutionnelle autrichienne a invalidé ce vendredi le résultat du second tour de l'élection présidentielle, qui a vu l'écologiste Alexander Van der Bellen l'emporter de très peu face au candidat du FPÖ. Elle a ordonné un nouveau scrutin.

La décision est sans précédant en Autriche. La Cour constitutionnelle a annoncé ce vendredi 1er l'invalidation du résultat de la présidentielle qui a vu l'écologiste Alexander Van der Bellen battre de peu le candidat d'extrême droite Norbert Hofer en mai, en raison d'irrégularités dans le dépouillement de certains suffrages. Un nouveau vote sera ainsi organisé, sans doute à l'automne. 

La plus haute juridiction d'Autriche a relevé plusieurs irrégularités, notamment lors du dépouillement d'une partie des votes par correspondance. "Cette décision est destinée à renforcer la confiance dans notre État de droit et dans la démocratie", a indiqué le juge Gerhart Holzinger, président de la Cour, expliquant que cette annulation ne faisait "ni gagnant, ni perdant".

Cette décision valide donc le recours déposé par le parti FPÖ de Norbert Hofer. Avec 50,3 % des suffrages et 30.863 voix d'avance, Alexander Van der Bellen, soutenu par les écologistes, avait battu de justesse Nobert Hofer, son adversaire du Parti de la liberté d'Autriche (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ), représentant l'extrême-droite. Les deux candidats avaient été départagés par les votes par correspondance, dépouillés le 23 mai, soit le lendemain du scrutin. Ces votes représentaient près de 17 % des suffrages exprimés.

Ni fraude, ni manipulation du scrutin du 22 mai n'ont été diagnostiquées par les juges de la plus haute juridiction du pays mais une accumulation de négligences dans le dépouillement des urnes et des votes par correspondance, qui entachent la validité du résultat.

Ces négligences lors du dépouillement ont été soit faites en dehors des heures légales, soit effectuées par des personnes non habilitées, une pratique jusque-là largement tolérée.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La Cour constitutionnelle autrichienne a invalidé ce vendredi le résultat du second tour de l'élection présidentielle.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-