Barack Obama promet de "détruire" Daech

Barack Obama promet de "détruire" Daech

Publié le 22/11/2015 à 11:45 - Mise à jour à 12:09
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Barack Obama a souligné ce dimanche qu'il participerait à la conférence sur le climat malgré les attentats meurtriers qui ont frappé Paris, appelant les dirigeants de tous les pays à l'imiter pour montrer que le monde n'a pas peur des "terroristes".

La déclaration du président américain sur l'Etat islamique (EI) ce dimanche à Kuala Lumpur, où se tient le sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, a pris des allures martiales. "Nous les éliminerons. Nous reprendrons les terres où ils sont, nous supprimerons leurs financements, nous traquerons leurs dirigeants, nous démantèlerons leurs réseaux, leurs lignes de ravitaillement, et nous les éliminerons" a déclaré Barack Obama. 

Et d'ajouter avec fermeté: "je crois qu'il est absolument vital que chaque pays, chaque dirigeant, envoie le message selon lequel la sauvagerie d'une poignée de tueurs n'empêchera pas le monde de s'atteler à des questions vitales. En plus de pourchasser les terroristes, en plus de renseignements efficaces, en plus des frappes de missiles (....) l'outil le plus puissant dont nous disposons pour combattre Daech est de dire que nous n'avons pas peur". 

C'est d'ailleurs dans cette optique que le président américain a réaffirmé sa volonté d'aller à la COp21 à Paris malgré la menace terroriste. La conférence mondiale sur le climat s'ouvre le 30 novembre au Bourget, au nord de Paris, et près de 140 chefs d'Etat et du gouvernement du monde entier sont attendus pour son lancement.

Barack Obama a ajouté qu'il "serait utile" que la Russie, engagée dans une campagne de frappes aériennes en Syrie depuis la fin septembre, concentre ses efforts sur les cibles de l'Etat islamique. Il a dit espérer que Moscou finirait par accepter une transition politique en Syrie incluant le départ du président Bachar al-Assad

Les Etats-Unis ont pris la décision début octobre de déployer un petit contingent de forces spéciales dans le nord de la Syrie, dans la zone contrôlée par les forces kurdes du PYD (Parti de l'union démocratique), pour participer sur le terrain à l’effort de guerre contre l’Etat islamique (EI). D’après la chaîne américaine CNN, les militaires auront un rôle de conseil et d’assistance auprès des membres des YPG, les milices d'autodéfense kurdes qui se sont notamment illustrées en défendant avec héroïsme puis en chassant les membres de Daech de la ville de Kobané.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Barack Obama promet de "détruire" Daech en marge d'une réunion de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-