Bataille de Mossoul: les djihadistes de Daech résistent avec acharnement et infligent de lourdes pertes aux troupes irakiennes

L’œil de Stéphane Mantoux

Bataille de Mossoul: les djihadistes de Daech résistent avec acharnement et infligent de lourdes pertes aux troupes irakiennes

Publié le :

Lundi 12 Décembre 2016 - 15:32

Mise à jour :

Lundi 12 Décembre 2016 - 16:50
Par le biais de courtes vidéos et de reportages photos Daech vante la qualité de sa résistanbce contre les forces kurdo-irakiennes qui attaquent la ville. L'EI mène en effet des contre-attaques meurtrières contre les forces coalisées, en partie grâce au réseau de tunnels construit sous la partie-est de la ville. Stéphane Mantoux, agrégé d'Histoire, spécialiste des questions de défense et observateur de référence de la stratégie de l'EI, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" la force d'attaque du groupe terroriste.
©DR
PARTAGER :

Stéphane Mantoux avec la rédaction de FranceSoir.fr

-A +A
A partir du 28 novembre dernier, l'Etat islamique (EI) a beaucoup communiqué via sa propagande habituelle (vidéos courtes d'Amaq et reportages photos) sur des contre-attaques lancées contre les forces rassemblées pour la reconquête de Mossoul. A cette date, la Golden Division, qui a supporté le gros des combats en rentrant la première à l'intérieur de la ville, dans les quartiers-est de Mossoul, est encore à 3 km du fleuve Tigre. La 9ème division blindée est à 2,5 km au sud de la ville tandis qu'une partie de ses forces est déjà engagée aux côtés de la Golden Division sur l'axe Est. Au nord, la 16ème division irakienne se trouve encore à 10 km de Mossoul. Une vidéo Amaq du 28 novembre montre un groupe de 5 à 10 combattants de Daech en combats de rues dans le quartier d'Intisar (1 sur la carte du front à l'est de Mossoul). Outre les AK-47, le groupe dispose d'un fusil d'assaut de ce type avec lance-grenades, d'un tireur PK prenant position dans un bâtiment, d'un tireur RPK. Une autre vidéo montre des combattants armés d'AK-47 faisant le coup de feu depuis les rues ou dans des meurtrières creusées dans les murs d'habitations. Le groupe de combat comprend au moins une dizaine d'hommes dont un tireur RPG-7 et le pourvoyeur transportant les roquettes.
 
Illustration: Front à l'est de Mossoul. En rose : l'avancée de l'armée irakienne, (approximative, des combats ont lieu dans des quartiers dits nettoyés), en noir les zones toujours contrôlées par l'EI. Les numéros correspondent aux quartiers évoqués dans le fil du texte. La flèche noire montre l'offensive de la 9ème division irakienne vers l'hôpital Salam (H) le 6 décembre). La flèche en pointillés montre l'intention de ce mouvement: foncer vers le fleuve Tigre pour encercler les quartiers centraux de la partie-est de Mossoul devant lesquels est bloquée la Golden Division.
 
Le 29 novembre, la Golden Division doit encore reprendre des districts pourtant annoncés comme nettoyés dans les quartiers Est. L'EI arrive en effet à relancer des combats dans des quartiers pourtant déjà pris par les forces irakiennes, grâce au réseau de tunnels construit sous la partie Est de la ville: il y aurait 15 km de tunnels sous les quartiers Est déjà libérés par l'armée irakienne et 70 km de tunnels en tout dans toute la moitié est de l'agglomération. L'aviation frappe quant à elle les 5 ponts enjambant le Tigre de façon à limiter les déplacements d'hommes et de véhicules de Daech d'un morceau à l'autre de la ville, et en particulier les transferts de VBIED. Une vidéo Amaq du 29 novembre montre d'ailleurs l'explosion d'un VBIED dans les rues de l'Est de Mossoul. Une autre vidéo montre un groupe de combat avec AK-47, M-16 et tireur RPG, portant des brassards blancs pour s'identifier sur le champ de bataille. Ce groupe comporte des combattants très jeunes, des adolescents. Un tir de missile antichar (lanceur non visible) frappe un char irakien T-72.
 
Un reportage photo du 29 novembre montre les combats à l'ouest de Mossoul. Un cadre s'adresse à un groupe de 14 combattants. Un renouvellement de la baya (serment d'allégeance) au calife montre plutôt, de fait, entre 25 et 30 hommes. Le groupe de combat, qui va opérer de nuit, dispose d'un tireur RPG-7 et d'un ZU-23 monotube monté sur Hilux, ainsi que d'un ZU-23 bitube monté sur un autre pick-up. Un véhicule blindé adverse est incendié. Plusieurs véhicules sont capturés. 4 corps de miliciens chiites sont filmés, dont un recouvert du drapeau de Kataib Hezbollah, milice chiite et "groupe spécial" iranien qui participe effectivement à l'encerclement par l'ouest de Mossoul et à la poussée sur Tal Afar. Deux inscriptions ou emblèmes sur des pick-up et un drapeau montrent que l'EI a également affronté ici une autre milice chiite liée au secrétariat général du tombeau d'Hussein à Kerbala. Des documents montrés par le groupe terroriste confirment la présence de Kataib Hezbollah et d'autre milice chiite, Liwa Ali al-Akbar. L'EI récupère un canon sans recul SPG-9 et quantité de munitions.
 

Illustration: Front à l'ouest de Mossoul. En rose : le territoire repris par les milices chiites de la mobilisation populaire, en noir le territoire toujours contrôlé par l'EI. Les numéros correspondent aux lieux évoqués dans le texte. Les flèches noires montrent les contre-attaques de l'EI les 2-3 décembre.

 
Le 30 novembre, la 16ème division, bloquée au nord de Mossoul, dépêche une partie de ses forces sur l'axe Est en renfort de la Golden Division, qui combat notamment encore dans le quartier d'Intisar, pourtant abordé dès le début du mois de novembre. Le manque de coordination des forces irakiennes est patent dans la campagne: la Golden Division, qui a abordé la ville en premier sur la façade Est, est en avance sur les autres unités, 9ème division blindée et 15ème division au sud, 16ème division au nord, sans parler de l'axe ouest vers Tal Afar où les milices chiites n'ont été engagées que fin octobre. Résultat: Daech a pu monter des contre-attaques contre la Golden Division et se concentrer sur le front Est, n'étant pas pressé sur plusieurs fronts simultanément. D'après une vidéo Amaq tournée dans le quartier al-Qasidiyah al-Thaniyah  (2 sur la carte du front Est), l'EI fait manoeuvrer un technical avec mitrailleuse lourde KPV protégée par un bouclier, et un Humvee capturé à la Golden Division renforcé de plaques de blindage additionnelles. Les véhicules sont déplacés de jour, profitant du mauvais temps ; le technical est utilisé pour un tir nocturne. Abu Hudayfah al-Maghribi, un Marocain, fait partie des kamikazes sur VBIED jetés sur les positions irakiennes à l'Est de Mossoul.
 
Un reportage photo montre les combattants de Daech faisant le coup de feu dans les quartiers Est avec AK-47, M-16 à lunette et mitrailleuse PK (le tireur porte une AK-47 en plus). Une vidéo Amaq montre également l'assaut sur Tal Zalat (1 sur la carte du front ouest) contre les milices chiites de la mobilisation populaire: plusieurs véhicules sont engagés dont un Humvee surblindé et un véhicule blindé improvisé. L'assaut est filmé par drone: un VBIED explose à l'intérieur de la localité.
 
Le 1er décembre, le front stagne, même si l'armée irakienne est entrée la veille dans les quartiers de Wahda (3 sur la carte du front est) et Sumer, sur le front Est. L'armée irakienne dépêche en renfort la 43ème brigade de la 11ème division d'infanterie pour soutenir l'effort de la Golden Division. Une vidéo Amaq montre des snipers de l'EI en action: 3 hommes sont pris pour cible, dont 1 est vraisemblablement abattu.
 
Le 2 décembre, le groupe terroriste contre-attaque à Qadisiyah (4 sur la carte du front Est), tandis que les miliciens chiites, qui ont encerclé Tal Afar sur le front nord-ouest, attendent l'arrivée des forces de l'armée irakienne qui doivent investir la ville, en particulier la 92ème brigade de la 15ème division, composée de chiites chassés de Tal Afar par l'EI. La 9ème division affirme que les secteurs déjà reconquis au sud de Mossoul ne sont pas bien tenus par la police fédérale qui suit l'armée. Une vidéo Amaq du 2 décembre dans le quartier al-Qasidiyah al-Thani (Est de Mossoul) montre un groupe de combat avec AK-47, tireur PK (portant en plus une arme individuelle) engagé en combats de rues. Un technical avec ZU-23 monotube dissimulé sous un bâtiment est utilisé en tir antiaérien, de même qu'une mitrailleuse lourde Type 77/85. Plusieurs tireurs PK sont dissimulés dans les habitations. Une autre vidéo montre les combattants de Daech dans Sharaee (2 sur la carte du front ouest), village à l'ouest de Tal Afar repris aux miliciens chiites.
 
Le 2 décembre, un reportage photo montre les combats à l'ouest de Mossoul contre les miliciens chiites, à Tal Zalat. L'EI engage un M1117 renforcé de plaques de blindage et armé d'une mitrailleuse DSHK en tourelle ainsi qu'un véhicule blindé improvisé équipé de la même mitrailleuse. L'infanterie d'accompagnement est conséquente et comprend notamment plusieurs tireurs RPG-7, dont un avec charge tandem (le tireur transportant en plus un M-16 dans le dos). Le groupe terroriste capture un canon sans recul SPG-9, un char T-55, des technicals, 3 pick-up surblindés avec arme sur la plate-forme arrière, 3 tubes de mitrailleuses DSHK et 1 de mitrailleuse lourde KPV, une boîte de munitions OG-15VM HEAT avec charges de propulsion CP-92 (fabriquées à "l'usine n°10" en Bulgarie) pour le SPG-9, de nombreux fusils d'assaut AK, une mitrailleuse M2HB, 2 mitrailleuses PK. 2 corps des miliciens chiites sont photographiés par l'EI. Un des technicals capturés porte sur la portière avant gauche l'emblème de la milice chiite Kataib al Nukhba.
 
Le 3 décembre, la 16ème division irakienne, sur le front nord, parvient pour la première fois à avancer contre Daech, depuis le 21 novembre précédent. Mais ni le front nord, ni le front sud ne rejoignent pour l'instant la ville de Mossoul elle-même comme à l'Est. Au sud, il semblerait que la 9ème division soit obligée de laisser des forces pour garder les territoires pris à l'EI, ce qui expliquerait la lenteur de l'avance, en plus de la résistance rencontrée. Profitant du mauvais temps qui empêche l'intervention de l'aviation, Daech lance une série de contre-attaques les 2-3 décembre, notamment sur le front ouest de Mossoul contre les miliciens chiites de la mobilisation populaire. Une vidéo Amaq du 3 décembre montre 3 corps de miliciens chiites abattus dans les rues sur le front à l'ouest de Mossoul. Une autre filme 5 ou 6 combattants de l'EI retranchés derrière une levée de terre, ouvrant le feu: un véhicule est incendié et plusieurs autres capturés, un corps adverse est traîné au sol. Un reportage photo du 3 décembre montre le groupe terroriste au combat à l'ouest de Mossoul. Une vingtaine de combattants au moins sont visibles: une colonne de véhicules comprend 2 technicals, un Hilux avec DSHK et un autre avec KPV.
 
Un mortier de 120 mm est utilisé pour pilonner l'adversaire. Arrivé au contact, on voit que l'EI dispose aussi d'un véhicule blindé improvisé. Le groupe de combat a un tireur PK avec AK-47 dans le dos et un tireur RPG-7. Un corps adverse est traîné jusqu'à un pick-up. Dans le quartier d'Intisar à l'Est de Mossoul, Daech engage un KPV sur Hilux et un groupe de combat avec 2 tireurs PK (dont un avec AK-47 en plus dans le dos). Un autre fantassin porte deux armes individuelles (AK-47/M-16). Un groupe de combat d'une dizaine d'hommes progresse dans le quartier Muharibin (6 sur la carte du front Est): outre un tireur PK avec AK-47 dans le dos, il comporte un tireur RPG-7 avec charge tandem et un fantassin muni d'une AK-47 avec chargeur tambour.
 
Une vidéo du 4 décembre montre un groupe de combat de l'EI avec AK-47 faisant le coup de feu contre un Humvee de la Golden Division, dans les quartiers Est de Mossoul. Un inghimasi (combattant muni d'une ceinture d'explosifs) fait sauter ses charges non loin. Le même jour, un blindé est touché par un missile antichar (lanceur non visible).
 
Le 5 décembre, un quartier de Mossoul au sud de la ville est frappé par des tirs d'artillerie. La police irakienne prétend ne pas être encore assez près de la ville pour se servir de ses pièces ; d'aucuns se demandent si les Caesar français de 155 de la Task Force Wagram n'auraient pas été déplacés dans ce secteur. Une vidéo du 5 décembre, sans doute au sud ou au sud-est de Mossoul, montre un groupe de combat de l'EI avec tireur PK muni d'une AK-47 supplémentaire, tireur d'élite sur PSL, fantassins avec AK-47 et M-16. Au loin, des BMP-1 et Humvees de l'armée irakienne battent en retraite: un VBIED (voiture avec plaques de blindage à l'avant et sur les côtés) se fait exploser au milieu des véhicules irakiens.
 
Le 6 décembre, après des frappes aériennes à l'aube, la 9ème division blindée irakienne entre dans les quartiers d'al-Mintaqah (5 sur la carte du front Est) et de Wahda (3 sur la même carte), atteignant l'hôpital Salam (H sur la même carte), situé à moins d'1 km du Tigre, en fin de journée. L'armée irakienne change de stratégie: le mouvement de la 9ème division vise probablement à effectuer une pince pour encercler le morceau central des quartiers Est sur lequel bute toujours la Golden Division. Le 6 décembre, une vidéo Amaq nous montre un groupe de combat qui se bat vers l'hôpital as-Salam: tireur PK avec AK-47 dans le dos, tireur RPG-7... Un VBIED (pick-up renforcé de plaques de blindage à l'avant et sur les côtés) est jeté sur les véhicules adverses, l'explosion détruit plusieurs engins dont au moins 1 BMP-1. Au sud, les quartiers sont bombardés pour la deuxième journée, laissant présager un regain d'offensive des 9ème et 16ème divisions en direction de l'aéroport de Mossoul. Les miliciens chiites, sur le front ouest, prennent Tal Abta (3 sur la carte du front ouest).
 
Le 7 décembre, la percée de la 9ème division blindée en direction du Tigre par le sud-est, qui avait atteint la veille l'hôpital Salam, se termine en catastrophe. L'EI contre-attaque en effet au niveau de l'hôpital après avoir apparemment laissé volontairement s'avancer l'armée irakienne. Les soldats de la 9ème division doivent être dégagés par une colonne de la Golden Division, mais les pertes sont sévères. La 9ème division doit se retirer des quartiers de Wahda et de Sumer, alors que l'offensive au sud se fait toujours attendre. Une vidéo Amaq montre une colonne de la 9ème division anéantie: un bulldozer, plusieurs BMP-1, 2 Humvees, 3 autres à un endroit différent, puis 1 seul. 6 autres BMP-1 détruits ou abandonnés sont visibles dans un autre plan, qui semble correspondre au premier avec le bulldozer.
 
Le 8 décembre, on en apprend un peu plus sur l'embuscade de la veille à l'hôpital Salam contre la 9ème division. Dans la tentative de prendre en tenailles le morceau central des quartiers Est de Mossoul, la 9ème division a foncé à travers le quartier de Wahda puis vers l'hôpital Salam sans sécuriser les zones conquises. L'EI monte une contre-attaque à l'hôpital avec de nombreux VBIED (6), peut-être des inghimasiyyi, des mortiers et de l'infanterie (l'EI aurait pu facilement monter son embuscade grâce à des tunnels courant jusqu'à sous l'hôpital); en plus de la colonne de la Golden Division envoyée en renfort, l'aviation doit intervenir sur l'hôpital (en frappant une partie où les combattants de groupe terroriste tiraient à la mitrailleuse et au RPG) pour dégager les soldats irakiens, dont au moins 20 ont été tués, sans compter les blessés. Une vingtaine de véhicules aurait été perdue.
 
La Golden Division se trouve toujours à 3/3,5 km du Tigre et de ses ponts. Un reportage photo du 8 décembre montre une colonne de la Golden Division détruite dans les quartiers est de Mossoul. Six Humvees ont été abandonnés ou détruits au milieu d'une rue. Deux autres ont été pulvérisés dans une autre rue. Un deuxième Marocain, Abu Mouhajir Al-Maghribi, fait partie des kamikazes jetés avec VBIED ce jour-là sur les positions irakiennes.
 
Une vidéo Amaq du 9 décembre près de l'hôpital Salam montre un BMP-1 détruit au milieu d'une rue. Dans l'hôpital, l'EI s'empare de 3 AT-4, 2 RPG-7, plusieurs mitrailleuses PK, de nombreuses boîtes de munitions. On revoit les véhicules détruits devant l'hôpital de la veille ; l'EI filme en plus entre 5 et 10 corps de soldats irakiens tués à l'intérieur du bâtiment. Une autre vidéo dans le quartier d'Aden montre un tireur d'élite avec SVD ou PSL ouvrir le feu, ainsi qu'un groupe de combat avec tireur PK, lance-roquette artisanal sur trépied et canon sans recul SPG-9. Un reportage photo montre des tireurs d'élite de Daech dans les quartiers Est de Mossoul ainsi qu'un technical avec ZU-23 monotube utilisé semble-t-il en tir antiaérien.
 
On remarque que dans sa propagande, l'EI ne montre jamais les tunnels qui lui permettent de contre-attaquer facilement dans les quartiers Est, même ceux déjà investis par l'armée irakienne comme on l'a dit. Les moyens utilisés sont sensiblement les mêmes qu'au début de la bataille: tout au plus remarque-t-on que l'emploi de véhicules (technicals) est un peu plus important, profitant notamment des mauvaises conditions météo ou de la nuit. Sur le front ouest, plus ouvert, où il est davantage possible de manoeuvrer qu'en combats de rues, l'EI continue d'engager des colonnes motorisées/mécanisées pour ses contre-attaques, privilégiant là encore le mauvais temps ou les opérations nocturnes.
 
Merci à https://twitter.com/ruffthecrimedog et B. Khabazan.

 

Une colonne de blindés de la Golden Division détruit dans les rues de Mossoul.

Commentaires

-