Bataille de Mossoul: les forces irakiennes s'emparent de l'aéroport et poussent vers les quartiers ouest

Succès

Bataille de Mossoul: les forces irakiennes s'emparent de l'aéroport et poussent vers les quartiers ouest

Publié le :

Vendredi 24 Février 2017 - 13:37

Mise à jour :

Vendredi 24 Février 2017 - 14:06
Des combats acharnés ont lieu, depuis ce vendredi matin, entre les forces irakiennes et l'organisation Etat islamique dans les quartiers ouest de Mossoul. Jeudi, l'armée irakienne a repris le contrôle de l'aéroport de la ville.
©Sabah Arar/AFP
PARTAGER :
-A +A

Au terme de quatre heures de combats face à une résistance assez faible de l'Etat islamique, les forces armées irakiennes ont réussi à reprendre l'aéroport désaffecté de Mossoul jeudi 23. L'offensive fulgurante a été menée par les forces irakiennes, notamment par le régiment à 99 % chiite "Scorpion" des Forces d’intervention rapide, dépendant du ministère de l’Intérieur irakien.

Le contrôle de cet aéroport, principale cible de l'armée irakienne depuis le déclenchement de l'offensive pour reprendre la rive occidental de Mossoul à l'Etat islamique, est stratégique car il permet un accès rapide et simple aux quartiers ouest. Bien que piégées par les djihadistes dans leur retraite, les infrastructures aériennes pourront être rapidement remises en état dans le but d'y placer une base aérienne avancée pour frapper les positions de Daech à Mossoul. L'ancienne base militaire de Ghazlani, situé à proximité de l'aéroport est également passée sous contrôle irakien.

Toutefois ce succès rapide ne doit pas éclipser le fait que la résistance des combattants de l'EI dans les faubourgs ouest de Mossoul risque de s'avérer plus pugnace, tant ils y sont bien retranchés. Le tissu urbain très dense de cette partie de la ville permettra à l'Etat islamique de déployer ses moyens de défense favoris, à savoir les VBIED (véhicules-suicides remplis d'explosifs), les snipers et l'utilisation de tunnels pour mener des contre-attaques derrière les premières lignes. Il est également fort probable que l'EI conserve une partie de son artillerie et de ses blindés en vue de ces combats. Les djihadistes, qui ont juré de mourir en martyr à Mossoul, pourraient par ailleurs jouir d'un plus grand soutien d'un partie des habitants qu'à l'est de la ville.

Ce vendredi 24, les forces d'élite irakiennes sont entrées dans un quartier de Mossoul ouest, celui de Al-Maamoun, une première depuis le début des opérations militaires lancée il y a quatre mois pour reprendre cette ville d'Irak au groupe Etat islamique, a déclaré un responsable militaire.

La perte de Mossoul, dernier grand fief de l'EI en Irak, représenterait un terrible revers pour l'organisation terroriste mais ne signifierait pas sa fin au regard de la montée en puissance des wilayat (région militaire de l'EI) situé dans le désert irako-syrien et qui conserve des capacités militaires non négligeables. 

Ce vendredi 24, les forces d'élite irakiennes sont entrées dans un quartier de Mossoul ouest, celui de Al-Maamoun.

Commentaires

-