Bataille de Mossoul: les forces irakiennes se positionnent pour l'offensive finale

Combats dans la vieille ville

Bataille de Mossoul: les forces irakiennes se positionnent pour l'offensive finale

Publié le :

Mercredi 17 Mai 2017 - 11:47

Mise à jour :

Mercredi 17 Mai 2017 - 14:28
Alors que l'offensive finale contre les djihadistes retranchés dans leurs dernières positions à Mossoul pourrait intervenir sous peu, les affrontements sont toujours rudes entre les forces d'élites irakiennes et les combattants de Daech positionnés dans la vieille ville. Stéphane Mantoux, agrégé d'Histoire, spécialiste des questions de défense et observateur de référence de la stratégie de l'Etat islamique, décrypte et analyse en partenariat avec "FranceSoir" les combats qui se sont déroulés à Mossoul du 27 avril au 11 avril.
©Ahmad al-Rubaye/AFP

Auteur : Stéphane Mantoux, édité par la rédaction

  
-A +A

Début mai 2017, pour sortir de l'impasse dans laquelle se sont enferrés les policiers dans la vieille ville, où les combats sont bloqués depuis plus d'un mois, les forces irakiennes ouvrent enfin un axe au nord-ouest de la partie occidentale de Mossoul. La progression est rapide car l'Etat islamique n'a plus les moyens d'étirer ses forces et de se défendre sur deux fronts importants (vieille ville et nord-ouest). Les Irakiens progressent pour encercler la vieille ville par le nord, tandis que les combats font toujours rage aux lisières sud de la vieille ville.

Le 27 avril, la police fédérale est toujours à 300 mètres de la mosquée al-Nuri: elle piétine depuis un mois. La Golden Division, qui a conquis le gros du centre de Mossoul-ouest, consolide ses positions après la prise du quartier de Tanak. Une frappe aérienne de la coalition fait encore 19 victimes; l'EI, lui, tire au mortier sur le quartier de Rashidiyah au nord-est de Mossoul. Les miliciens chiites se dirigent maintenant vers la frontière syrienne, au sud-ouest, puisqu'ils ne sont pas autorisés à assaillir Tal Afar.

Disposition des forces au 27 avril. GD = Golden Division (Iraqi Counter Terrorism Service); DI = division d'infanterie; DB = division blindée  Bde = Brigade; PF = police fédérale; ERD = Emergency Response Division (forces spéciales du ministère de l'Intérieur). En vert, les zones déjà reconquises. L'EI ne tient plus que la vieille ville et le nord-ouest de Mossoul-ouest.

Les 28-29 avril, la police fédérale (qui bombarde de nuit la vieille ville) et l'Emergency Response Division (ERD) grignotent une centaine de mètres en direction de la mosquée al-Nuri. Les kamikazes de Daech tuent toutefois 14 policiers et en blessent 20, ce qui est pour une fois reconnu par les forces concernées. La Golden Division, aidée par la police, tente de nettoyer le quartier de Zinjali, afin d'encercler la vieille ville où sont concentrés des combattants de l'EI. A l'extérieur de Mossoul, un soldat américain est tué par un IED. Le Premier ministre irakien Abadi est mécontent de la progression des miliciens chiites du Hashd vers Hatra, car ils ne sont pas accompagnés de l'armée (15ème division en l'espèce). Le 29 avril, une vidéo Amaq de l'organisation djihadiste montre une frappe de drone armé sur des miliciens chiites au nord d'El Hader. Des photos montrent une contre-attaque des djihadistes au sud de l'aéroport de Tal Afar, avec plusieurs véhicules blindés improvisés, un technical avec mitrailleuse DSHK et fantassins embarqués.

Le 30 avril, la Golden Division qui bataille dans Zinjali, se déplace pour faire la jonction avec la 9ème division blindée et la Fighting Division al-Abbas de miliciens chiites qui stationnent dans le secteur de Badoush. Une offensive au nord-ouest de la ville, contre la poche de résistance située en dehors de la vieille ville, se dessine. L'ERD capture un véhicule kamikaze intact à Zinjali. L'EI contre-attaque dans la vieille ville, s'empare de deux positions, ce qui entraîne le limogeage du commandant de la 5ème division de la police fédérale (qui aligne trois brigades sur les six de la police fédérale engagées à Mossoul-ouest). Celle-ci renforce ses défenses avec des blocs de béton pour prévenir les attaques kamikazes.

Le 1er mai démarre l'offensive au nord-ouest de Mossoul. L'ERD a rejoint la Golden Division au nord-ouest et attaque les quartiers de Haramat et du 17 juillet; la Golden Division bataille pour celui de Zinjali, tandis que la police fédérale combat à Bab al-Jadid, Bal el-Baib dans la vieille ville. L'EI exécute plus de 50 personnes et ses tirs de mortiers en tuent plusieurs autres.

Le 2 mai, la Golden Division et l'ERD avancent dans les quartiers de Musharifah, Najar, Rifai et 17 juillet. La Golden Division nettoie toujours Zinjali en parallèle. Les frappes aériennes de la coalition sont parfois très rapprochées des forces amies dans la ville. Une vidéo tournée dans le quartier de Tanak le 24 avril montre un lance-missiles antichars Kornet de la Golden Division en position sur un toit, avec d'autres armes, dont plusieurs mitrailleuses.

2 mai: obus américain avec une inscription en l'honneur du soldat tué par un IED en dehors de Mossoul.

Le 3 mai, dans la vieille ville, les policiers essaient d'avancer dans le quartier de Maidan. L'EI exécute encore des personnes et suspend les corps aux poteaux électriques, tout en continuant à tirer au mortier sur les quartiers libérés. USA Today interroge des membres des bataillons de Mossoul et de la faction Mim, qui harcèlent l'Etat islamique à Mossoul depuis des années; la gêne est certaine, et ces résistants montrent qu'une opposition existe dans la ville contre l'EI, mais le prix à payer  en vies humaines est aussi élevé. Au nord-ouest, les Navy Seals qui servent de conseillers aux forces irakiennes sont filmés près du quartier 17 juillet.

Le 4 mai, l'offensive au nord-ouest continue. La 9ème division et l'ERD investissent Musharifah, Kanisa et Haramat (où l'assaut est mené par la 15ème division de l'armée, avec sa 70ème brigade) qui sont déclarés nettoyés. Le but est d'encercler la vieille ville par le nord, en éliminant la poche du groupe salafiste au nord-ouest de Mossoul. Comme à l'est, la coordination entre les différents acteurs présents –armée, qui dépend du ministère de la Défense; policiers fédéraux et ERD, qui relèvent du ministère de l'Intérieur; Golden Division, entité séparée; miliciens chiites- pose problème dans le cours de la bataille. Les pertes civiles sont lourdes en raison des frappes aériennes et des tirs d'artillerie.

La poussée au nord-ouest semble avoir pris l'EI par surprise. Les policiers combattent dans Musharifah, Haramat et Zinjali; la police fédérale déploie son unité d'IRAM contre le premier quartier. Une vidéo Amaq montre une mitrailleuse lourde KPV tirer sur un hélicoptère américain Apache, et une escouade en combats de rues avec mitrailleuse PK, lance-roquettes antichars (sans doute un Type 69) et fusil d'assaut. Un sniper avec fusil anti-matériel iranien AM 50 prend pour cible des véhicules. Daech emploie deux types de lance-roquettes improvisés au nord-ouest de Mossoul.

Sniper de l'EI avec un fusil anti-matériel iranien AM 50.

Le 6 mai, les derniers secteurs du quartier de Musharifah sont libérés, ainsi que Kanisa et le district 1 de Haramat. L'EI réussit à réinfiltrer toutefois des combattants sur les arrières de ses adversaires, comme de coutume. Mais ses forces sont bien divisées par l'assaut au nord-ouest, alors qu'il faut tenir aussi dans la vieille ville. Les pluies torrentielles qui tombent depuis des semaines gonflent le Tigre et obligent les Irakiens à enlever un ponton posé sur le fleuve; leurs bateaux sont inopérables faute d'essence, ce qui en dit long sur les problèmes logistiques de l'opération. L'ERD reçoit de nouveaux fusils de sniping anti- matériel Cyclone HSR de 12,7 mm. Une vidéo Amaq montre les combats à Bab el Tob, dans la vieille ville, où le front ne semble pas avoir bougé: le groupe de combat de l'organisation djihadiste tire avec une mitrailleuse PK, des AK (dont un avec embout pour grenade improvisée) et M-16. L'EI montre aussi un deuxième véhicule kamikaze armé de cinq lance-roquettes pour s'ouvrir un passage avant d'atteindre sa cible, après un premier filmé le 21 avril dernier. On voit également un djihadiste unijambiste dans une autre vidéo Amaq à Musharifah.

6 mai: un véhicule kamikaze muni, de nouveau, de 5 lances-roquettes sur le dessus pour s'ouvrir la voie jusqu'à la cible.

Les 7 et 8 mai, au nord-ouest, les quartiers de Haramat, du 30 juillet, de Wadi Akab sont investis alors que les combats continuent dans celui du 17 juillet. Puis c'est le tour des quartiers de Ghanem al-Sayid, Shuqaq al-Harmat. Les défenses de l'EI sont manifestement concentrées dans les deux quartiers 17 et 30 juillet: le groupe opère toujours avec de petites unités très mobiles. La 9ème division blindée, qui opère au nord-ouest, dispose de conseillers américains de la 82nd Airborne Division. La 16ème division irakienne traverse le Tigre depuis la rive orientale pour venir soutenir l'assaut au nord-ouest. Une vidéo Amaq montre l'explosion de deux véhicules kamikazes, dont un 4x4 noir SUV avec coque de blindage, dans le quartier de Musharifah. Un reportage photo montre un véhicule blindé BMP-1 détruit au nord-ouest de Mossoul. La 9ème brigade de l'ERD arrive en renfort dans le secteur de Badoush.

8 mai: un BMP-1 détruit au nord-ouest de Mossoul.

Le 9 mai, le quartier du 30 juillet est déclaré nettoyé, tandis que les combats continuent dans les districts 2 et 3 d'Haramat et dans le quartier du 17 juillet. Le 10 mai, le district 3 d'Haramat et le district de Maamil sont déclarés nettoyés, et l'assaut continue à Islah al-Zirahi et Hawi Kanisa. L'EI n'a pas de réelle ligne de défense dans le nord-ouest ce qui explique l'avance rapide des forces irakiennes. Les Irakiens capturent de nombreux exemplaires du lance-roquettes improvisé de Daech (sur AT-4) dans le quartier du 30 juillet. On voit également des cocktails Molotov de l'Etat islamique dont l'explosion est déclenchée avec du phosphore blanc, une technique développée par les Britanniques durant la Seconde Guerre mondiale. Une vidéo avec la police fédérale dans la vieille ville montre la difficulté à avancer: le groupe salafiste a barré les rues étroites avec des levées de terre, et le bâti est très dense. La télévision irakienne filme les canons M777 américains (82nd Airborne Division semble-t-il) qui appuient les Irakiens à Mossoul. L'EI montre dans une vidéo Amaq un tir de RPG-7 (munition PG-7VT) sur un Humvee, ainsi qu'un tir de munition PG-7 AT "Nader" iranienne. Un soldat irakien est tué et sept autres blessés lors de l'explosion de leur Humvee à Musharifah, pourtant déclaré libéré.

Combattant de l'EI avec M-4, équipé d'un viseur optique de grande taille (AN/PAS 13B?) et viseur holographique EOTech

Le 11 mai, les fronts nord et sud font la jonction à l'ouest de Mossoul. Hawi Kanisa est libéré, les combats continuent à Musharifah, à Islah al-Zirahi tandis que le quartier de Iqtisadin est investi. La Golden Division détruit un véhicule kamikaze avant qu'il n'atteigne sa cible. Le commandement irakien ne veut pas engager les chars de la 9ème division blindée en combats de rues et injecte à la place la 16ème division aux côtés de la Golden Division et des policiers. Une vidéo Amaq montre un groupe de combat avec des matériels conséquents: plusieurs M-4, dont un avec viseur optique de grande taille (AN/PAS 13B?) et viseur holographique EOTech, un HK G3A3 à lunette, un technical Isuzu avec KPV, une mitrailleuse MG-1M, un AK avec embout lance-grenades improvisées. L'armée irakienne capture 9 lance-roquettes improvisés de l'EI utilisant des munitions pour canon sans recul SPG-9, comme cela est indiqué sur les instructions de tir disposées sur l'arme. L'EI annonce aussi la mort d'un de ses combattants du Bangladesh, Abou Ismail. Un tir de missile antichar Fagot/Konkurs frappe un véhicule blindé à l'ouest d'el Hader.

Situation au 11 mai. Principaux quartiers évoqués. 1 = Haramat; 2 = Wadi Aqab, Sayed Ghanam, district industriel; 3 = 17 juillet; 4 = 30 juillet; 5 = Islah al-Zirahi; 6 = district de Maamil; 7 = Hawi Kanisa.

Auteur : Stéphane Mantoux, édité par la rédaction

 
Dans l'impasse début mai, les forces irakiennes ont ouvert un nouveau front à Mossoul.