Bataille de Mossoul: rudes combats au sud de l'aéroport de la ville, les djihadistes résistent farouchement à Albou Seif

Objectif Albou Seif

Bataille de Mossoul: rudes combats au sud de l'aéroport de la ville, les djihadistes résistent farouchement à Albou Seif

Publié le :

Lundi 20 Février 2017 - 16:17

Mise à jour :

Mardi 21 Février 2017 - 19:49
Les forces irakiennes convergent ce lundi au sud l'aéroport de Mossoul, premier objectif de l'offensive contre la partie occidentale de la deuxième ville du pays. Néanmoins, les premiers combats sont rudes et les djihadistes de l'Etat islamique s’accrochent à leurs positions.
© AHMAD AL-RUBAYE / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

Les combats sont extrêmement violents à proximité de l'aéroport de Mossoul ce lundi 20, au lendemain du déclenchement d'une offensive de grande ampleur pour déloger les djihadistes de l'Etat islamique de la partie ouest de la ville encore sous leur coupe.

Les forces irakiennes, appuyées par des hélicoptères de combats et l'aviation de la coalition internationale contre Daech, ont frappé des positions de l'EI autour d'Albou Seif, un gros bourg situé sur les bords du Tigre, point de passage obligé pour monter à l'assaut de l'aéroport. Sur place, les forces des terroristes mènent une résistance farouche et l'armée irakienne doit progresser avec précaution pour éviter les pièges laissés par les djihadistes et déloger les tireurs embusqués restés volontairement en arrière.

La conquête de l'aéroport, actuellement inutilisé, et d'une ancienne base militaire adjacente permettrait à l'armée irakienne d'en faire des bases de soutien rapprochées avant de se lancer à la reconquête des quartiers de Mossoul-ouest, où environ 700.000 civils vivraient toujours, dont plus de 300.000 enfants. Une partie de la population continue d'évacuer la ville en prévision des rudes combats qui vont s'y dérouler. Les réfugiés, à majorité sunnite, fuient vers le nord car l'est de la région est tenu par des milices chiites dont certaines se sont livrées à des violences et des exactions confessionnelles.

Les observations aériennes ont permis de constater que les combattants de l'EI ont établi une puissante ligne de défense au nord de l'aéroport pour protéger l'accès à la vieille ville où les étroites ruelles et la densité urbaine joueront en leur faveur. L'organisation urbaine permettra à l'Etat islamique de déployer ses moyens de défense favoris, à savoir les VBIED (véhicules-suicides remplis d'explosifs), les snipers et l'utilisation de tunnels pour mener des contre-attaques derrières les premières lignes. Il est également fort probable que l'EI conserve une partie de son artillerie et de ses blindés en vue de ces combats. Les djihadistes, qui ont juré de mourir en martyr à Mossoul, pourraient par ailleurs jouir d'un plus grand soutien d'un partie des habitants qu'à l'est de la ville.

En chassant l'EI de Mossoul, Bagdad espère porter un coup fatal au groupe ultra-radical sunnite qui avait proclamé en 2014 un "califat" à cheval sur l'Irak et la Syrie. C'est à Mossoul que son chef Abou Bakr Al-Baghdadi avait fait son unique apparition publique.

La conquête de l'aéroport, actuellement inutilisé, et d'une ancienne base militaire adjacente permettrait à l'armée irakienne d'en faire des bases de soutien rapprochées.

Commentaires

-