Belgique: vaste coup de filet dans les milieux islamistes, deux terroristes présumés abattus

Auteur(s)
MM
Publié le 16 janvier 2015 - 09:40
Mis à jour le 17 janvier 2015 - 15:41
Image
Les forces spéciales belges après l'intervention à Verviers.
Crédits
©Reuters
L'opération de police contre les islamistes de Ververs s'est soldée par deux morts dans les rangs djihadistes.
©Reuters
La Belgique est en état d'alerte après le coup filet mené par sa police fédérale contre un réseau djihadiste jeudi dans la soirée. Lors d'une opération à Verviers dans l'est du pays, deux djihadistes présumés ont été abattus.

La police belge a mené jeudi une opération de grande ampleur contre un réseau de terroristes islamistes qui s'apprêtait à commettre une série d'attentats en Belgique. Une dizaine d'interpellations ont eu lieu dans plusieurs villes du royaume, comme Bruxelles et Hal-Vivorde, mais c'est à Verviers près de Liège que la police a dû abattre deux djihadistes présumés lors d'un assaut donné contre leur planque.

L'opération a débuté vers 18h dans cette ville de l'est du pays. Elle visait un groupe "sur le point de commettre des attentats d'envergure en Belgique, et ce, de façon imminente", a expliqué au cours d'une conférence de presse un substitut du parquet fédéral, Thierry Werts.

Les suspects "ont ouvert le feu au moyen d'armes de guerre et d'armes de poing", dont certaines de type Kalachnikov, a-t-il précisé. Même blessés et au sol, ils ont continué à tirer. Deux suspects ont été abattus par les tirs de riposte de forces d'élite de la police fédérale belge tandis qu'un troisième, blessé, a pu être interpellé sur place. Le substitut du parquet a confirmé "qu'aucun témoin ou policier n'a été blessé pendant l'opération".

Les suspects sont trois jeunes gens rentrés de Syrie il y a quelques jours et qui étaient sous surveillance. "Aucun lien n'a été établi à ce stade" entre cette opération et les attentats de Paris, a indiqué un autre substitut du procureur du parquet fédéral, Eric Van der Sijpt. Les autres opérations contre cette cellule djihadiste dans le reste du pays se sont déroulées sans heurts particulier.

Selon le journal francophone belge Le Soir, "l’opération a été déclenchée jeudi par la révélation obtenue par des écoutes opérées aux domiciles et dans les véhicules des suspects". Les attentats qu’ils programmaient devaient, selon une source proche de l'enquête, être exécutés "dans les heures" suivant les dernières interceptions des services de renseignements.

Cette opération "démontre la détermination du gouvernement belge à combattre ceux qui veulent semer la terreur. La peur doit changer de camp", a déclaré dans la soirée le Premier ministre belge, Charles Michel, à la sortie d'une réunion de crise avec ses ministres de l'Intérieur et de la Justice. Il devrait annoncer ce vendredi un nouveau renforcement des mesures de sécurité dans le royaume. La Belgique avait, dès jeudi, relevé son alerte antiterroriste, au niveau-3 sur une échelle qui en compte quatre, en particulier autour des commissariats de police et des palais de justice.

 

À LIRE AUSSI

Image
A Verviers.
Belgique: deux morts dans une opération anti-terroriste contre des islamistes radicaux
Au moins deux djihadistes présumés sont morts et un autre blessé au cours d'une fusillade avec la police, ce jeudi soir en Belgique. Les forces de l'ordre menaient un ...
15 janvier 2015 - 21:47
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.