Brexit: la pétition pour l'organisation d'un nouveau référendum dépasse les trois millions de signatures

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Brexit: la pétition pour l'organisation d'un nouveau référendum dépasse les trois millions de signatures

Publié le 26/06/2016 à 17:33 - Mise à jour à 17:37
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les opposants au Brexit veulent encore croire qu'il est possible de revenir en arrière. Ils ont lancé une pétition qui rencontre un succès considérable. Mais qui risque de rester lettre morte.

La pétition demandant l’organisation d’un nouveau référendum sur le maintien ou la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne dépasse déjà les deux millions de paraphes. 48 heures après le coup de tonnerre mondial qu’a représenté le verdict des urnes, les voix se multiplie dans le pays pour s’indigner du résultat du scrutin.

Cette pétition, a été mise en ligne sur le site du Parlement britannique avant la consultation de jeudi. Elle demandait précisément qu'un nouveau vote soit organisé si l'un des deux camps, le "Leave" ou le "Remain", obtient moins de 60% des suffrages et si la participation est inférieure à 75%.

Or, ces deux conditions ont effectivement été réunies. Le score en faveur du Brexit a atteint les 52%, et la participation n’a été « que » de 72%.

Samedi à 17h30, heure française la pétition avait recueilli 3,27 millions de signatures, seuls les citoyens britanniques et les résidents du Royaume-Uni ayant le droit de s'exprimer. En fin d'après-midi, la pétition enregistrait plus de 3.000 nouvelles signatures à la minute.

Le site du parlement précise que la majorité des signatures provient, sans surprise, des régions les plus favorables au maintien, à savoir les grandes villes et notamment Londres. Une réalité qui accentue un peu pus le sentiment de fracture de la société britannique qu’a fait ressortir ce référendum.

Le Parlement britannique doit envisager la tenue d'un débat sur toute pétition qui réunit plus de 100.000 signataires.

Le Premier ministre britannique David Cameron, qui a annoncé son intention de démissionner, a indiqué qu'il n'y aurait pas de second référendum sur cette question.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Sans surprise, c'est à Londres que la pétition recueille le plus de signatures.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-