Brexit: Opposition et citoyens dénoncent le "coup" de Boris Johnson

Brexit: Opposition et citoyens dénoncent le "coup" de Boris Johnson

Publié le :

Jeudi 29 Août 2019 - 08:35

Mise à jour :

Jeudi 29 Août 2019 - 08:36
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Boris Johnson a annoncé mercredi suspendre l'activité parlementaire entre le 9 septembre et le 14 octobre, rendant très compliquée l'opposition à un éventuel Brexit sans accord. L'opposition et certains membres de la majorité ont dénoncé ce "coup institutionnel". Plus d'un million de personnes ont signé une pétition contre cette manœuvre.

La décision de Boris Johnson de suspendre l'activité du Parlement entre le 9 septembre et mi-octobre a provoqué un tollé au Royaume-Uni, l'opposition et de nombreux citoyens y voyant un coup de force institutionnel destiné à empêcher un vote contre un Brexit "dur" (sans accord) le 31 octobre.

En effet, "proroger" ainsi le Parlement ne lui laisserait que quelques jours pour réagir au Conseil européen du 17 et 18 octobre, lequel est censé aboutir à un accord de sortie entre l'UE et le Royaume-Uni. Les parlementaires pourraient donner leur aval à cet accord "les 21 et les 22 octobre", a argué le Premier ministre britannique. A supposer qu'il y ait un accord. En revanche en cas de "no deal", auquel Boris Johnson est prêt, les parlementaires n'auraient certainement pas le temps de présenter un projet de loi contraire.

Voir: Brexit - Boris Johnson accusé de manipuler le calendrier parlementaire

L'opposition s'est indignée, dénonçant une atteinte à la démocratie par un musellement du pouvoir législatif. Le malaise s'est également propagé à certains membres du camp de Boris Johnson. Des milliers de personnes ont manifesté dans différentes villes du Royaume et ce jeudi 29, une pétition sur le site du Parlement recueillait plus d'un million de signatures. La question devra donc être débattue comme toutes celles qui recueillent plus de 100.000 signatures.

L'opposition travailliste a déjà annoncé qu'elle reprendra mardi la session parlementaire en déposant une loi contre cette prorogation et une motion de défiance à l'égard du gouvernement. Mais pour certains observateurs, Boris Johnson trouverait également un intérêt à de nouvelles élections législatives. Si les Britanniques restent partagés sur le Brexit, le camp des "pour" est politiquement plus uni et aurait donc un net avantage face à des "contres" divisés dans différents partis.

Lire aussi:

Brexit: Macron et Johnson affichent un ton plus conciliant

L'opposition a dénoncé une atteinte à la démocratie par Boris Johnson.


Commentaires

-