Burundi: le ministre de l'Environnement, Emmanuel Niyonkuru, tué par balles dans sa voiture

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Burundi: le ministre de l'Environnement, Emmanuel Niyonkuru, tué par balles dans sa voiture

Publié le 01/01/2017 à 16:07 - Mise à jour à 16:08
©Stringer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Emmanuel Niyonkuru, ministre du très contesté président du Burundi Pierre Nkurunziza, a été abattu dans son véhicule alors qu'il rentrait chez lui dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Une femme qui l'accompagnait a été arrêtée ainsi que plusieurs autres hommes. Le mobile est pour l'instant inconnu.

La situation au Burundi était déjà tendue. Elle risque de devenir explosive après l’assassinat le dimanche 1er d’Emmanuel Niyonkuru le ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Planification. Alors que le membre du gouvernement se rendait à son domicile de Bujumbura, la capitale, au volant de sa voiture, il a été abattu de trois coups de feu selon le porte-parole de la police. Il était apparemment en train de rentrer son véhicule dans sa propriété, aux alentours de 1h du matin, heure locale.

Une certaine confusion règne encore dans l’enquête pour éclaircir les faits, mais plusieurs arrestations ont déjà été effectuées. Le ministre se trouvait dans sa voiture en compagnie d’une femme qui a été appréhendée par la police, le porte-parole de la police ayant expliqué à RFI que "l’enquête a montré que le tireur était à l’intérieur du véhicule". Un patron de bar dans lequel Emmanuel Niyonkurun avait ses habitudes ainsi que deux gardiens de résidence ont également été arrêtés.

Il est encore difficile de savoir si ce meurtre a un mobile politique ou purement crapuleux. Il intervient en tout cas deux jours après que le président Pierre Nkurunziza ait annoncé –vendredi 30– sont intention de briguer un quatrième mandat en 2020 "si le peuple le demande" ce qui nécessiterait de changer la Constitution du Burundi. Le pays traverse une crise grave, ayant tué déjà 1.000 personnes et poussé 250.000 autres sur le chemin de l’exil, depuis que Pierre Nkurunziza a annoncé se représenter en 2015 pour un nouveau mandat. Il avait finalement été élu en juillet cette année-là.

Emmanuel Niyonkuru était âgé de 54 ans et occupait ses fonctions depuis la réelction du président Nkurunziza en 2015.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La situation au Burundi est au bord de l'explosion depuis 2015.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-