Changement climatique : Greta Thunberg porte plainte au nom des enfants

Changement climatique : Greta Thunberg porte plainte au nom des enfants

Publié le 24/09/2019 à 15:00 - Mise à jour le 24/09/2019 à 15:04
© Lionel BONAVENTURE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir rédaction - X.A

-A +A

Greta Thunberg et une quinzaine d’enfants ont décidé d’aller au-delà des discours et des appels à manifester. Ce lundi 23 septembre, ils ont déposé une plainte contre cinq pays, dont la France, accusant leurs dirigeants de bafouer les droits des enfants.

 

« Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses. ». Ce lundi 23 septembre, la voix de Greta Thunberg a résonné, plus résolue que jamais, face aux leaders du monde réunis en sommet à l’ONU. « Je fais pourtant partie de ceux qui ont de la chance. Les gens souffrent, ils meurent. Des écosystèmes entiers s'effondrent, nous sommes au début d'une extinction de masse, et tout ce dont vous parlez, c'est d’argent et des contes de fées de croissance économique éternelle ? Comment osez-vous ! (…) Vous nous avez laissés tomber. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison, a-t-elle poursuivi. Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis : nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça. » Avant de conclure : « Le monde se réveille, et le changement arrive, que cela vous plaise ou non. »

 

Lire aussi "Martine s'en branle de Greta Thungberg" polémique au ministère de l'Agriculture

 

Plainte contre la France, l’Allemagne, l’Argentine, le Brésil et la Turquie

Ce discours a été très applaudi par les leaders réunis, mais, quelques heures plus tard, plusieurs chefs d’Etat ont saisi que les paroles de la jeune femme ne resteront pas en l’air. Accompagnée d’une quinzaine d’enfants âgés de 8 à 17 ans et originaires de 12 pays, elle a annoncé intenter une action juridique inédite contre cinq pays : la France, l’Allemagne, l’Argentine, le Brésil et la Turquie. Cette plainte vise à dénoncer l’inaction des dirigeants face au changement climatique comme une atteinte à la convention de l’ONU sur les droits des enfants. L’une de ses comparses, l’Américaine Alexandrie Villasenor, l’affirme d’ailleurs : « Chacun de nous a vu ses droits violés et reniés. Nos avenirs sont en train d’être détruits. »

 

Pour déposer cette plainte, les seize jeunes ont reçu l’aide du cabinet international d’avocats Hausfeld et la bénédiction de l’Unicef.

 

La France, l’Allemagne, l’Argentine, le Brésil et la Turquie font partie des plus influents au sein du club des pays riches du G20. Ils sont aussi de ceux qui ont ratifié le « protocole optionnel » qui permet le dépôt de ce recours : depuis 2014, il autorise les enfants à porter plainte devant le comité des droits de l’enfant de l’ONU s’ils estiment que leurs droits ont été bafoués.

Les plus gros pollueurs de la planète (les Etats-Unis, la Chine et l’Inde) n’ont pas signé ce protocole.

 

Lire aussi "Plus chauds que le climat": la jeunesse Française répond à l'appel de Greta Thunberg

Auteur(s): France-Soir rédaction - X.A

PARTAGER CET ARTICLE :


Greta Thunberg et une quinzaine d’enfants portent plainte contre 5 pays accusant leurs dirigeants de bafouer les droits des enfants

Fil d'actualités




Commentaires

-